Café littéraire : autour de la sagesse et des arts de vivre Beti

L’apport de la tradition à la modernité était le fil conducteur des échanges autour de la présentation des deux derniers ouvrages de Jean Nke Ndih, jeudi dernier à Yaoundé.

« Que peut apporter la tradition à la modernité ? ». L’interrogation a rythmé jeudi dernier les échanges entre le public et l’auteur Jean Nke Ndih à la médiathèque de l’Institut français du Cameroun, antenne de Yaoundé. Des interactions ayant pour prétexte, la présentation des deux derniers ouvrages de l’écrivain. Il s’agit des livres « Expressions de sagesse chez les Beti à travers la faune et la flore » dans sa deuxième édition bilingue français-ewondo et « Enyin ya okoba, Morceaux choisis des scènes de vie de A à Z dans la société traditionnelle Ekang », tous parus aux Editions communautaires d’Afrique.
Historien et anthropologue, Jean Nke Ndih a présenté au public sa contribution à la réappropriation de l’authenticité africaine en général et Beti en particulier. Ses productions sont un appel au retour aux sources, à la vie telle que vécue par nos aïeux avant le débarquement des hommes occidentaux aux casques coloniaux. « Ces ouvrages permettent aux lecteurs de se réconcilier avec eux-mêmes c’est-à-dire connaître la vie culturelle de leurs ancêtres mais aussi de comprendre que le passé a des solutions pour la vie d’aujourd’hui », a-t-il déclaré. Se nourrir du passé pour se définir aujourd’hui et s’affirmer davantage demain. Une position partagée par Charles Ndongo, Directeur générale de la Crtv. « Les jeunes doivent avancer en regardant derrière », a-t...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category