Arts plastiques : à fond dans la « Tr’Art-Diction »

Tel est l’intitulé de l’exposition en cours jusqu’au 4 mars 2024 à l’espace culturel A(fro)topos Pie-Claude Ngumu de Yaoundé.

Associez les vocables tradition-art-diction et vous aurez le concept de « Tr’Art-Diction ». Il consiste à dire les arts autrement. Selon Neyeng Simon Cardin, il est surtout question de rompre avec le dualisme entre la tradition et la modernité. « Tradition et modernité ne sont pas deux choses qu’on sépare », justifie-t-il à travers l’exposition en cours en ce moment au Centre culturel A(fro)topos Pie-Claude Ngumu de Yaoundé. Les œuvres de l’artiste-plasticien y sont exposées avec celles de certains élèves d’établissements scolaires de la ville de Yaoundé. Une approche artistique visant ici à présenter la complémentarité entre les deux notions. « La tradition dans toute sa splendeur peut collaborer avec la modernité, apporter la connaissance, le savoir et les valeurs qui pourront bâtir notre environnement », précise Neyeng Simon Cardin.
C’est dans cette logique qu’on a des œuvres expressives à l’instar de « la vision du médium et les tentacules de l’avenir ». La fresque représente un visage similaire à Médusa, la célèbre gorgone de la mythologie grecque. A la seule différence de cette dernière, les cheveux constitués de serpents sont remplacés par des coupures de presse. L’un des traits distinctifs de ce tableau est l’harmonie entre la peinture acrylique, les gouaches, le papier sur toile et les colliers de perles. Une touche de Neyeng Simon Cardin que l’on retrouve également dans « Les pensées de l’affranchi et les chaînes de la liberté » et « Le fantôme du griot et les perles de sa voix ». Des intitulés moins longs dans les créations des élèves à l’image du « Dreams Catcher » ou du « Love Catcher » à base de coton-tige, du papier...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category