Revalorisation des salaires et des allocations : engagement respecté

Les deux décrets signés avant-hier par le président de la République viennent alléger les répressions de la révision à la hausse des prix des produits pétroliers survenue le 2 février dernier.


C’était sans doute le principal sujet de conversations  hier dans les administrations publiques et autres lieux de regroupement de personnes. Les deux décrets signés avant-hier par le président de la République. Le premier porte revalorisation du montant des allocations familiales servies aux travailleurs par la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) et par le ministère des Finances. Elle se situe désormais à 4 500 F par enfant à charge et par mois.
Alors que le 2e décret porte sur la rémunération mensuelle de base des personnels civils et militaires qui, depuis le 1er février dernier, a été revalorisée de 5%. Des mesures présidentielles qui interviennent au lendemain de la hausse des prix du carburant à la pompe, décidée le 2 février 2024, pour une entrée en vigueur effective dès le lendemain. Une révision à la hausse des prix des carburants à la pompe rendue inévitable en raison du poids de la subvention que le gouvernement continue de supporter pour permettre aux Camerounais d’accéder à ces produits.
Elle intervenait après celle de l’année dernière.
Si des économies ont été faites par les pouvoirs publics grâce à la mesure de mars 2023, le président de la République, dans son message de fin d’année 2023 à ses compatriotes a néanmoins reconnu que « cette subvention continue de peser significativement sur le Trésor public ». Soulignant alors que « Nous n’aurons très certainement pas d’autres choix que de la réduire à nouveau ». Toutefois, conscient de l’incidence de ces mesures sur les ménages  les plus faibles, le président Paul Biya s’était voulu rassurant : « Nous veillerons néanmoins à ce que les ajustements nécessaires n’impactent pas substantiellement le pouvoir d’achat des ménages ».
Les deux décrets signés le 21 février 2024 visent donc à atténuer les difficultés auxquelles font face les ménages depuis l’entrée en vigueur de la hausse décidée...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category