Actes terroristes dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : cri de justice

Une conférence de presse animée par Me Emmanuel Nsahlai, à l’origine des procédures contre les commanditaires à l’étranger, a eu lieu hier à Yaoundé, en présence des familles des victimes et des rescapés.


Forte émotion à l’écoute d’un récit qui hérisse le poil. La voix tremblotante qui relate l’horreur face à une assistance tétanisée est celle de Telma Ayafor, la fille de Florence Ayafor. La vidéo de l’assassinat horrible de cette gardienne de prison par des terroristes en octobre 2019 avait fait le tour du monde. Des années plus tard, sa progéniture porte toujours le deuil. Elle réclame justice pour sa mère et pour toutes les autres victimes.
C’est ce que s’emploie à faire Me Emmanuel Nsahlai, qui pourchasse devant les tribunaux les commanditaires des actes terroristes dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Une conférence de presse s’est tenue hier à Yaoundé pour faire le point des procédures judiciaires en cours. 30 condamnations ont déjà pu être obtenues aux Etats-Unis. L’avocat a par ailleurs décidé de s’occuper également du cas de l’attaque de Nkambe survenue le 11 février dernier. Une adolescente avait alors perdu la vie et plusieurs personnes s’étaient retrouvées grièvement blessées.
L’échange avec la presse a été organisé en présence des rescapés et des familles des victimes des multiples attaques perpétrées sur des civils par les terroristes. Parmi eux, Peter Bah, amputé d’une jambe et toujours en vie après avoir reçu trois balles dans le corps, alors qu’il allait vaquer à ses occupations. Dans la salle également, Ndue Derrick, ancien directeur d’une école publique attaquée à Bafut, dans le Nord-Ouest.
L’homme a survécu miraculeusement après avoir reçu une balle à l’œil gauche qui l’a défiguré. Certains d’entre eux ont pris la parole avec difficulté pour partager leur expérience et en appeler à la justice. « Ceux qui ont fait ça doivent répondre de leurs actes. Ceux qui veulent nous détruire et détruire nos vies doivent être jugés où qu’ils se trouvent. Ici au Cameroun comme à l’étranger », a déclaré Ndue Derrick.
« Nous...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category