« Debout » : handicapée et alors…

En sélection officielle à la troisième édition du Fiff Cotonou, le film de la Malgache, Felana Rajaonarivelo est une ode à la résilience.


Captivant. Emouvant. Inspirant. Les cinéphiles qui ont pris part à la projection de « Debout » de la Malgache, Felana Rajaonarivelo, ne tarissaient pas d’éloges à l’endroit de ce documentaire en sélection officielle à la troisième édition du Festival international des films de femmes de Cotonou. Le film retrace le quotidien de quatre femmes d’exception qui ont décidé de surmonter leur handicap. Il s’agit de Felana Razafinjato, directrice du Centre Sembana Mijoro et présidente nationale de l’Association des femmes handicapées de Madagacar ; Lahrata Nomenjabahary, coach en développement personnel et fonctionnaire ; Nourina, cheffe à Majunga et Marie-Claire, mère célibataire, vendeuse ambulante et couturière. Au lieu de se morfondre sur leur sort, elles sortent tous les matins de bonne humeur pour vaquer à leurs occupations et impacter le monde. Malgré leurs infirmités, elles parviennent à subvenir aux besoins de leurs familles et même ceux de leurs communautés, pour certaines. D’où le titre « Debout ». « Le titre de ce film est à double sens. C’est d’abord une ode à ces femmes handicapées, qui sont plus debout que quiconque de par leur force, leur résilience et leur mental. C’est aussi en rapport avec ma vie. J’avais un début de cancer de l’estomac et on m’a dit qu’il ne me restait que six mois à vivre. Et quelque temps après, le médecin m’a appelée pour m’annoncer que j’étais désormais hors de danger », a témoigné la réalisatrice.
Même s’il n’a pas remporté de prix au Fiff Cotonou, ce documentaire a eu le mérite d’avoir permis ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category