Coopération Cameroun-Grande Bretagne : ça bouge

 Reçu hier en  audience  par le chef de l’Etat Paul Biya, le Haut-Commissaire de Grande Bretagne,  a annoncé de nouveaux projets britanniques au Cameroun.

Le président de la République, Paul Biya, a reçu hier en audience le Haut-Commissaire de Grande-Bretagne au Cameroun. Arrivé au palais de l’Unité à 11h50 mn,  Brian Olley en est sorti plus d’une heure après. La durée de l’échange avec le chef de l’Etat camerounais et la fréquence quasi régulière du chef de la mission britannique au palais de l’Unité dénotent du regain de vitalité et du dynamisme de l’axe Yaoundé-Londres. Cette audience intervient moins de quatre mois après celle du 17 novembre 2016. Le Haut-Commissaire conduisait une délégation de dirigeants de la société anglaise NMS Infrastructure, venus proposer l’expertise britannique à la problématique du logement social au Cameroun. Le projet baptisé «Cameroon Living Project », qui pèse environ 150 milliards de francs (trois milliards de dollars), levés par les institutions financières et gouvernementales britanniques et camerounaises, a pour ambition de construire plus de 10 600  logements sociaux dont 5 300 dans la ville de Douala (phase1) et le reste à Yaoundé et à Kribi (phases 2 et 3).
Mais hier, le diplomate britannique n’est pas venu parler seulement de ce projet qui, selon lui, est à la phase de contractualisation. Au sortir de son entretien avec le chef de l’Etat, il a confié à la presse que son pays nourrit plusieurs autres projets pour le Cameroun, notamment des adductions d’eau pour 13 localités camerounaises et la mise en place d’un système de visas électroniques au Cameroun par l’entreprise britannique DeLaRue. Paul Biya et le chef de la mission diplomatique au Cameroun n’ont pas éludé les sujets majeurs d’actualité au Cameroun et dans la sous-région. « La crise anglophone », la situation macroéconomique et financière des pays de la zone Cemac et l’extension du contrat de concession d’Eneo/Actis ont été au menu des entretiens. Sur la situation dans les deux régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest, le Haut-Commissaire de Grande-Bretagne au Cameroun a souligné qu’il s’est proposé de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement camerounais pour trouver une solution durable.
 Les préparatifs du prochain sommet du Commonwealth qui se tiendra l’année prochaine en Grande-Bretagne et la lutte contre le terrorisme n’étaient pas en reste. On se rappelle que Londres a annoncé l’ouverture le mois prochain d’un poste d’attaché militaire au sein de sa mission diplomatique à Yaoundé. Cette mission militaire sera dédiée au renforcement de la coopération militaire entre les deux Etats, notamment sur le volet formation militaire ainsi que la conception et la mutualisation des moyens pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent. La Grande-Bretagne appuie, par exemple, le Cameroun pour porter le fardeau que constituent l’accueil et la gestion des réfugiés et des personnes déplacées du fait de la guerre contre Boko Haram. En 2015, Londres a consacré à ce volet plus de 15 milliards de francs, pour l’assistance humanitaire aux réfugiés et aux populations victimes des exactions de la nébuleuse terroriste. Cette année, le Royaume-Uni entend renforcer ce volet humanitaire avec l’arrivée d’un spécialiste britannique chargé des questions d’éducation et de santé, et qui va travailler pour l’Extrême-Nord et les autres régions.

 

Brian Olley: “An Opportunity To Update The President”

British High Commissioner to Cameroon.

“We discussed many different subjects including how we can reinforce partnership between Great Britain and Cameroon and how Cameroon can confront many challenges like fighting terrorism, the problems of the six countries of the CEMAC region, the Anglophone issue and investments by British companies in Cameroon. It was a great opportunity to underline the great historic cultural links that unite our two countries. We discussed also the future in terms of the Commonwealth. Yesterday (Monday) was the launch of the Commonwealth week and we are looking forward to other events that will be taking place. We also discussed next year’s celebrations which will be Commonwealth Summit to take place in Great Britain. This meeting was a great opportunity for me to update the President not only on the social housing project but also on other projects by British companies in Cameroon. So, it was a very useful opportunity for me to underline where we are in the various negotiations and the progress we are making. It is very exciting and I hope we will be able to conclude these projects in the near future”.

 

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie