Ebolowa : dans la prière et la dévotion

L’imam Mefire Arouna a, dans son prêche de la fête de la Tabaski, invité les fidèles musulmans à cultiver la justice et l’égalité entre les hommes.


Un mouton offert en sacrifice à Allah pour se souvenir de la fidélité d’Abraham envers Dieu. Le rituel a été une fois de plus répété dimanche 16 juin 2024, à l’occasion de la célébration de la Tabaski. L’esplanade des services du gouverneur à Ebolowa a drainé des centaines de musulmans de plusieurs communautés. Vêtus de gandouras, de boubous, de pagnes et surtout munis d’un tapis et un chapelet de prière chacun, tous se sont rendus sur le site de prière, écouter le sermon de l’imam Mefire Arouna, de la mosquée principale N° 2 d’Ebolowa. En présence du gouverneur Félix Nguele Nguele, l’un des messages à retenir, aura été l’appel à la préservation de l’esprit de la religion musulmane. Selon l’imam, l’islam lutte contre l’injustice, la trahison et le mal. Cette religion prône surtout la justice et l’égalité entre les hommes. Des vertus qui, respectées et appliquées, conduisent au paradis. « Le bon comportement pèse lourd dans la balance au jour de la reddition des comptes, et Allah répugne l’outrancier arrogant », a-t-il affirmé.
Même rituel à l’esplanade de l’école de la Cnps, où l'imam Malam Oumarou, de la mosquée principale N°1 d’Ebolowa, a recommandé aux fidèles, le renforcement de la paix

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category