Promotion du bilinguisme : regards de parlementaires

Jean Tsomelou: « Il faut des réformes institutionnelles fortes »

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Sénateur, SDF

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

« La promotion du bilinguisme passe par des réformes institutionnelles fortes. En effet, on ne peut pas, dans le secteur de l’éducation, avoir tous les acteurs qui soient francophones. Il se trouve que tous les ministres qui interviennent dans le domaine de l’éducation au Cameroun sont francophones, alors qu’on sait qu’il existe deux sous-systèmes. Donc, il est question de commencer par réparer cette inégalité. C’est pour cela que nous appelons le gouvernement à implémenter véritablement le bilinguisme par des décisions de grande portée, comme la désignation des responsables qui doivent  mener cette politique  au plan éducatif ».

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category