Musique: Ekambi électrise Garoua

 Le vieux « routier » du makossa au look de cow-boy a fait le show dans la capitale régionale du Nord le week-end dernier

 

Une soirée inoubliable. Malgré le caractère select du concert organisé le week-end dernier à l’hôtel Bénoué de Garoua, il fallait être néanmoins ponctuel pour espérer trouver une place assise. Le prix d’accès (15.000 F par personne), n’a pas découragé les mélomanes de la capitale régionale du Nord, surtout ceux d’un certain âge. Parmi les convives de la soirée, le gouverneur de la région du Nord, Jean Abaté Edi’i, dont la présence était très remarquée. L’orchestre d’une société brassicole de la place a planté le décor pendant toute la première partie de la soirée, avec la prestation de quelques artistes locaux, à l’instar de François Lenoie, « Le père de Aïssatou ».
A l’annonce de l’entrée de la vedette du jour, le Mot’a Muenya (l’homme célèbre et distingué en langue duala), c’est l’euphorie totale. Certaines personnes bien que tirées à quatre épingles, se laissent aller à l’ambiance du concert. Le vieux « routier » du makossa au look de cow-boy, spécialiste du show à la James Brown, a alors déroulé son répertoire, avec des titres-phares tels que « Elongui », repris en chœur par un public acquis. Au fur et à mesure que la star de la soirée fredonne ses meilleurs morceaux, le public en redemande. Il a fallu attendre minuit pour voir Ekambi Brillant dérouler les titres de son dernier album « Africa Oumba », sorti le 19 août 2016.
Pour ce dernier opus, un producteur américain séduit par sa voix et ses chansons sur Youtube a tenu à collaborer avec lui. Bien sûr, il y a eu la touche du grand bassiste camerounais, Francis Mbappe vivant à New York, mais l’immense talent d’Ekambi Brillant a fait tout le reste. Ainsi, « Elongui » et « Mussoloki » sont désormais à découvrir respectivement en espagnol et en anglais tout en gardant leur mélodie. Le public surchauffé de Garoua au concert d’Ekambi Brillant le week-end dernier, est un signe que le showbiz cartonne également dans la partie septentrionale du pays. Vivement que d’autres monuments de la musique emboîtent le pas au Mot’a Muenya pour faire vivre des moments sensationnels aux mélomanes du Nord.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category