Méningite: pas d’épidémie au Cameroun

Des sources  bien introduites au ministère de la Santé publique indiquent que les cas détectés à l’hôpital central et à la prison de Kondengui ont été traités.

Des informations faisant état de ce que la méningite est de retour à Yaoundé circulent depuis des jours dans la capitale. Une seule formation sanitaire n’est pas citée, mais plusieurs. L’on parle ainsi de l’hôpital central, de l’hôpital de district d’Efoulan, celui de Nkoldongo… Dans ces hôpitaux, il se raconte que de nombreux patients souffrant de cette infection été enregistrés.
Au ministère de la Santé publique, des sources bien introduites ne réfutent pas complètement cette thèse. S’appuyant sur le fait que le Cameroun partage une longue frontière avec le Nigéria où la méningite a déjà fait des centaines de morts. Cependant, pour ce qui est de Yaoundé, quelques cas suspects ont été notés à l’hôpital central et à la prison de Kondengui. Une fois informées, les équipes du ministère de la Santé publique ont pris le taureau par les cornes en y instaurant des mesures fortes. Les patients ont été soignés et ceux de l’hôpital central ont été autorisés à retourner à la maison. A la prison, les détenus ont également été soignés. En dehors du traitement servi aux malades, tous les autres pensionnaires ont été vaccinés. Y compris les visiteurs. Et d’après nos sources, la situation serait également sous contrôle dans les régions septentrionales. A en croire des sources proches du dossier, l’on ne saurait pour l’instant parler d’une épidémie de méningite au Cameroun. La menace étant aux portes du pays, à cause de la longue frontière que le Cameroun partage avec le Nigéria, le ministre de la Santé publique a pris des mesures aux frontières pour protéger les Camerounais.
La méningite, expliquent les spécialistes, signifie l’inflammation des méninges, membranes entourant le cerveau et la moelle épinière. Cette inflammation peut intervenir à la suite d'une infection du liquide entourant ces membranes. La méningite peut également être causée par d'autres facteurs comme certains médicaments, des tumeurs et l'exposition à des produits chimiques. Dans la majorité des cas, cette maladie est d'origine virale et sans danger. En revanche, les méningites bactériennes peuvent être mortelles, parfois en quelques heures. D’où l’importance de la vaccination pour les enfants et les adultes.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category