Mondial football Montaigu: le MINSEP réconforte les Camerounais

 La sélection des minimes a été accueillie hier par le ministre des Sports et de l’Education physique

 

Classée huitième sur douze nations participantes, la sélection nationale des minimes, de retour du Mondial de Montaigu, a été reçue hier au ministère des Sports et de l’Education physique. La mine quelque peu attristée, le capitaine Steve Mvoue et ses coéquipiers ont semblé presque gênés de recevoir tant d’honneur après une prestation à peine moyenne. Mais, même si l’équipe n’a pas ramené avec elle le trophée de vainqueur, sa participation, de l’avis de responsables de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), ne peut être assimilée à un échec. « Dans cette catégorie, il ne s’agit pas nécessairement de remporter des trophées. Nous préparons des jeunes pour la succession dans l’équipe nationale fanion et les autres catégories jeunes. Il faut que les joueurs se remettent au travail pour capitaliser l’expérience engrangée », déclare Tombi à Roko, président de la FECAFOOT. A sa décharge, le Cameroun avait l’équipe la plus jeune du tournoi. En attendant la mise sur pied de l’Académie nationale de football, un centre d’entraînement sera mis sur pied à Odza, pour le suivi et le respect des protocoles alimentaires, éléments importants pour la bonne croissance du jeune joueur, précise Tombi à Roko.
Pour le MINSEP, Bidoung Mkpatt, ce Mondial a constitué une occasion de se frotter à la haute compétition et permis aux encadreurs de réaliser l’ampleur du travail à réaliser pour arrimer notre football jeune aux standards internationaux. Tout en félicitant les joueurs pour leur discipline (tous sont rentrés après la compétition), il a incité les responsables de la fédération à accélérer le processus de mise en place des Ligues spécialisées consacrées aux football jeune et féminin, et à organiser des championnats dans toutes les catégories.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category