Extrême-Nord: une bouffée d’oxygène pour les communes

 René Emmanuel Sadi a remis un appui de 100 millions de F à chacune d’elles pour la réalisation  des projets à impact rapide

 

On ne le dira jamais assez, depuis 2013, les communes de la région de l’Extrême-Nord ont été sérieusement paralysées par les incursions de la secte terroriste Boko Haram. Réaliser leurs plans de campagne est devenu très difficile. Cette préoccupation, les maires de cette région l’ont portée à l’attention de leur tutelle. C’est dans ce sens que les 26 et 27 janvier 2017, un atelier a été organisé à Yaoundé par le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation, avec l’appui technique de l’ambassade de France. Au cours de cette importante assise, il a été décidé que des financements du FEICOM seront davantage sollicités pour permettre aux collectivités territoriales de l’Extrême-Nord de jouer le rôle d’aiguillon dans le processus d’amélioration des conditions de vie des populations. Et la décision a été prise : les collectivités territoriales de la région de l’Extrême-Nord vont bénéficier d’un appui de 100 millions de Fcfa pour la réalisation de leurs projets de développement à impact rapide sur le vécu des populations.
C’est la principale nouvelle que le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, René Emmanuel Sadi est venu délivrer aux populations de l’Extrême-Nord. Cette cérémonie à laquelle ont pris part la quasi-totalité des maires et autres élus locaux de l’Extrême-Nord s’est déroulée au Cercle municipal de Maroua. René Emmanuel Sadi était accompagné de Jules Doret Ndongo, le ministre délégué auprès du Minatd chargé des Collectivités territoriales décentralisées et de Philippe Camille Akoa, directeur général du FEICOM. Au nom des chefs des exécutifs communaux de l’Extrême-Nord, Robert Bakari, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Maroua a remercié le chef de l’Etat pour cette attention particulière accordée aux collectivités territoriales de l’Extrême-Nord. Ce même 25 avril 2017, le ministre René Emmanuel Sadi a inauguré l’hôtel de ville de Maroua 1er et celui de la commune de Maroua 2è. Dans la même lancée, Jules Doret Ndongo s’est déplacé à Touloum, département du Mayo-Kani dans l’après-midi de ce même 25 avril 2017 où il a procédé à l’inauguration de l’hôtel de ville de la place.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category