Abattoir industriel de Ngaoundéré: livraison dans trois mois

Le visage de l’ouvrage se dessine à Wakwa, à la périphérie de Ngaoundéré.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Wakwa est un village de Ngaoundéré 1er, situé à la périphérie de la ville, sur la route reliant la capitale régionale de l’Adamaoua à Meiganga. Cette localité abrite un ensemble de structures appartenant à diverses administrations publiques, notamment le ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (MINEPIA). Dans les environs, l’abattoir industriel en construction sur l’une des rives de la Vina, fait face à la station de Camwater qui alimente Ngaoundéré en eau potable. L’équipement se trouve à quelques encablures des chutes de la Vina. « C’est un site idéal pour construire une telle infrastructure », commente José Maria Ajenjo Jordan, chef du site de construction de cet abattoir. En passant sur la route bitumée, le voyageur aperçoit des panneaux en aluminium qui tutoient déjà le ciel. Une centaine d’employés dont trois Espagnols mobilisés par  Makiber, la société espagnole qui a gagné ce marché, s’affairent. Le reste de la troupe est composé de techniciens et ouvriers camerounais. 

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category