Fête de l’unité: faste et solennité

Le président de la République, Paul Biya, a présidé samedi le défilé militaire et civil, très coloré, qui a duré deux heures et demie, au Boulevard du 20 mai.

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

Le chef de l’Etat est resté fidèle à ses habitudes, samedi. Le respect de l’heure : Paul Biya est arrivé au Boulevard du 20 mai, à 10 h. Le chef des armées est accueilli par le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo. Le rituel de la célébration de cette 45e édition de la fête de l’unité s’enchaîne. Après l’exécution de l’hymne national, le chef de l’Etat prend place à bord de sa limousine décapotable, pour la revue des troupes placées sous les ordres du général de brigade Simon Ezo’o Mvondo. Le président prolonge cette revue des troupes, en allant saluer dans son parcours, les populations civiles massées le long du Boulevard. Le public ne boude pas son plaisir, en l’ovationnant, en l’acclamant. Le ton de la fête est donné. Paul Biya boucle ce rituel et prend place à la tribune d’honneur où la première dame, Chantal Biya, l’avait précédé. Les corps constitués nationaux, les membres du corps diplomatique et les invités spéciaux sont déjà en place. Les deux autres tribunes ont également fait le plein d’œuf.

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category