Dédicace: contes et légendes, symboles de la tradition

 L’ouvrage de Hervé Martial Atangana Owono a été présenté le 1er juin dernier à Yaoundé

 

Un recueil de 20 contes, histoires rocambolesques, attrayantes, amusantes et agrémentées de leçons. Le tout écrit dans un français simple et enrichi de chants en langue bulu.  Une contribution de la grande famille Fang Beti à la civilisation universelle. « Contes et légendes de mon enfance » de Hervé Martial Atangana Owono, publié aux éditions Ifrikiya a été dédicacé le 1er juin dernier au Centre culturel camerounais à Yaoundé. C’était en présence de nombreux hommes de lettres et amoureux de contes. Pour l’auteur, « L’aventure de Fegue l’enfant rusé », « La forêt sacrée » ou encore « Ndong-Eyenga », constituent un ensemble d’éléments culturels du processus d’émergence des pays développés et qui démontrent par la même occasion que « nos ancêtres ont toujours pensé avant d’agir ». « Ils peuvent être considérés comme des repères, voire comme une contribution à la lutte contre la décrépitude de notre société et peuvent aider à promouvoir des valeurs de solidarité, le contre individualisme, l’amour du prochain, le sens du partage et bien d’autres », postule Hervé Martial Atangana Owono.
Le vœu de l’auteur : amener les jeunes à la sagesse. « Nous avons besoin d’être sages dans nos comportements. Et pour cela, les jeunes devraient plus que jamais puiser dans ces contes-là pour agir aujourd’hui dans notre société », ajoute-t-il. Ce livre de 157 pages est un vieux projet, à en croire Hervé Martial Atangana Owono. « Après mon adolescence, m’étant rendu compte que certains contes entendus dans mon enfance avaient tendance à ne plus revenir aisément dans ma tête, j’ai commencé à les écrire sur du papier », explique-t-il.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category