RDPC: rentrée politique dans le Haut-Nyong

Une réunion de mobilisation s’est tenue à Abong-Mbang vendredi dernier sous la présidence de Benjamin Amama Amama.

Comme une leçon inaugurale, le thème des échanges porte sur les attributions de la délégation permanente départementale du Comité central. Dans une posture de pédagogue, le sénateur Benjamin Amama Amama, chef de la délégation permanente départementale pour le Haut-Nyong, éclaire. Il s’inspire des dispositions des statuts et du règlement intérieur du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) pour animer la réunion de vendredi dernier. Elle est qualifiée de « rentrée politique ». Evident donc que les retrouvailles soient chaleureuses. Elles mobilisent les parlementaires, les maires et les responsables politiques de la base.
Dans son exposé, Benjamin Amama rappelle que la délégation permanente départementale est « une représentation du Comité central du parti au niveau du département ». A ce titre, les statuts prévoient que cet organe, « assure la direction du parti. Il doit également stimuler et contrôler les organes inférieures ». Précision de taille, la délégation permanente ne se substituera pas aux organes de base. La nouvelle ère politique qui s’inaugure ainsi dans le Haut-Nyong, à en croire le chef de la délégation permanente départementale, se fonde désormais sur le contrôle de l’action politique des élus du parti. « Ils sont justement élus sur la base de la profession de foi du RDPC et ce sont leurs actions qui pourront être les arguments de campagne du parti », précise-t-il. Par ailleurs, le respect des textes, de la discipline de parti, l’engagement pour la reconquête des bastions perdus, sont des prescriptions formelles. Et les militants n’ont pas raté l’occasion d’adresser une motion de soutien au président de la République, pour la nomination de Cyrus Ngo’o comme directeur général du Port autonome de Douala.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie