Ngaoudéré: un nouveau champ de prière inauguré

Le site situé à l’entrée de la ville, au quartier Onaref, accueillera désormais les grandes cérémonies religieuses de la communauté musulmane.

La communauté musulmane de Ngaoundéré possède désormais un nouveau site qui accueillera les grandes fêtes religieuses. Exit donc « Champ de prière » du quartier Baladji. Bienvenue au nouveau site situé au lieu-dit « Centrale Sonel ».  C’est la grosse information de la célébration cette année de la fête du Ramadan à Ngaoundéré. Dimanche dernier, l’entrée de la ville en venant de Meiganga était noire de monde. L’axe allant du collège Mazenod au Bois Mardok en passant par la délégation régionale des Forêts et de la Faune, a été assailli tôt dans la matinée par les fidèles musulmans.  La prière marquant la fin du jeûne de Ramadan a été dite à Ngaoundéré, au quartier Onaref. Fidèles et dignitaires musulmans au premier rang desquels se trouvait Kildadi Taguieke Boukar, gouverneur de l’Adamaoua, s’y sont retrouvés autour de Cheikh Mahmoud Ali, imam principal de la grande mosquée du lamidat de Ngaoundéré pour formuler des prières à l’adresse de Allah. Au cours du sermon, s’appuyant sur le Saint Coran, l’imam demandera à ses ouailles de renouer avec la piété et d’avoir la crainte de Allah car selon lui, « c’est la seule voie du bonheur. »
Il leur dira aussi que « l’abus, le trafic d’influence, la duperie et la supercherie ou le fait de s’accaparer des choses d’autrui parce qu’on est en position de force, sont des comportements à proscrire.  Il faut respecter les droits des personnes vulnérables », a-t-il recommandé. Il a surtout insisté sur l’utilisation des réseaux sociaux. Pour lui, les réseaux sociaux, c’est bien car ça « facilite la vie mais  vous ne devez pas utiliser l’Internet pour désinformer ni pour créer la psychose par des images indécentes encore moins arnaquer des honnêtes citoyens, Allah n’aime pas ça», a néanmoins nuancé le guide spirituel. Dans sa prise de parole, Mohamadou Hayatou Issa, lamido de Ngaoundéré, a formulé des mots de gratitude à l’endroit de Allah, et de tous les modibé qui durant un mois ont élevé des prières pour le maintien de la paix et la stabilité au Cameroun.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category