International

Crise en Centrafrique: Sant’Egidio en mission d’explication

Une délégation de la communauté catholique échange avec les forces vives centrafricaines sur la nécessité de faire appliquer l’accord de cessez-le-feu.

Mauro Garofalo, en charge des relations internationales de la Communauté Sant’Egidio conduit depuis quelques jours à Bangui une délégation de la communauté Sant’Egidio à l’effet de rencontrer les forces vives de la Centrafrique pour discuter de la mise en œuvre de l’accord de paix signé à Rome en Italie il y a un peu plus de deux semaines. A l’occasion, le gouvernement et quatorze groupes armés s’étaient engagés à enterrer immédiatement la hache de guerre. Non seulement la signature de cet accord a suscité une vive polémique au sein de l’église catholique lorsque le cardinal de Bangui, Mgr Dieudonné Nzapalainga, a déclaré n’avoir mandaté aucun émissaire à ces assises, mais le pays reste toujours secoué par des actes de violence. Entretemps, Kaga-Bandoro, Zemio et Bria se sont transformées en de véritables champs de bataille.
Le leader catholique venu tout droit de Rome mesure donc l’immensité de la tâche qui l’attend. « L’accord n’est pas une baguette magique. C’est quelque chose qui doit être appliqué morceau par morceau, village par village, mouvement par mouvement. C’est pour cela que l’on doit encore mettre en place, et on est là pour ça, les mécanismes prévus par l’accord», a déclaré Mauro Garofalo qui reste prudent au sujet de positions des différentes parties. «Je suis venu ici aussi pour m’adresser à la Conférence épiscopale qui va me recevoir en audience pour l’explication et la restitution du texte. Et aussi à la plateforme des leaders religieux de Centrafrique. Je pense que la Conférence épiscopale a un rôle fondamental pour diffuser le texte», a-t-il ajouté.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps