Responsive image

ENS de Bertoua: plus de 3500 candidats en lice

Societe
Pierre CHEMETE | 02-02-2018 11:34

Les premières épreuves du concours d’entrée ont été lancées le 30 janvier dans le centre d’examen de la ville.

9h10 mardi dernier au lycée bilingue de Bertoua. La cloche sonne trois fois. Puis les 2 769 candidats du premier cycle déjà en salle découvrent la première épreuve du concours d'entrée à l'Ecole normale supérieure (ENS) de Bertoua. Tout démarre par l'épreuve majeure, indépendamment des filières.

Et il y a là comme un soulagement chez des candidats, qui ont pris d'assaut les 41 salles apprêtées pour la circonstance, dès 6h30, avec l'appel des candidats.

Mais jusqu'à 8h beaucoup faisaient encore leur entrée. Un maximum de 70 candidats par salle. Une salle attenante, dite litigieuse, est également prévue. Elle accueille 17 candidats issus de différentes filières. « Ce sont des candidats dont les noms ne se trouvent pas sur la liste définitive.

Nous avons dû constituer une liste additive pour ceux qui ont le reçu de banque, pour leur permettre de composer », explique le Pr Léopold Tatsadjeu, chef de centre de Bertoua. Aussitôt, ce dernier fait le tour des salles d'examen. Question de prendre le pouls et donner des consignes notamment sur la manière dont il faut remplir son épreuve.

9h30, soit près de 20 minutes après le début de la première épreuve, un autre cas de retard est signalé. Benjamin Kombo Aladji, option physique, en provenance de son Yokadouma natal, vérifie son nom sur les listes affichées au bloc administratif de l'établissement. « Il faut entrer en salle »,   lui instruit un membre du centre en lui remettant une épreuve.

Trois heures plus tard, place est faite à l'épreuve mineure, qui est la dernière. C'est un peu la culture générale. Elle dure aussi 3 heures. Et au final, le chef de centre et toute son équipe peuvent pousser un ouf de soulagement.

Le test est réussi. Ces candidats du premier cycle sont conscients de ce que  seules 150 places sont disponibles. On comprend l'air sérieux qui animait la majorité d'entre eux. Et mercredi matin, les postulants au second cycle ont pris le relais. Ils sont 987 candidats en course pour 100 places.

Le concours se déroule dans l'ensemble des dix chefs-lieux de région du pays. Comme particularité, la filière mathématique pour le second cycle n’avait qu’un seul candidat. 
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Décret N°2018/314 du 23 mai 2018 portant Ratification de l’accord de prêt d’un montant de 30 000 000 d’euros, soit 19 678 710 000 francs CFA, conclu le 19 mars 2018 entre la République du Cameroun et la BMCE Bank international PLC, pour le financemen

Presidential
Paul BIYA | 24-05-2018 11:46 | 0 0

Le président de la République décrète,

Vu la Constitution;
Vu la loi N°2017/021 du 20 décembre 2017 portant loi de Finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018 ;
Vu l’ordonnance N° ...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter