Barrages de Songloulou et Lagdo: EDC va apporter sa touche

Economie
Michèle FOGANG | 05-02-2018 06:31

Après la mise en eau du barrage réservoir de Lom Pangar, la société est appelée à contribuer à la réhabilitation de ces deux infrastructures.

Après la mise en service du barrage de Lom Pangar, les activités d’Electricity Development Corporation  ne s’arrêteront pas. Contrairement à ce qu’ont pensé le personnel de l’entreprise et même le commun des Camerounais, il y aura bien une vie après Lom Pangar.

Ayant noté le succès de la mise en œuvre du barrage, le gouvernement a confié à EDC la réhabilitation de ceux de Songloulou et Lagdo.

La cérémonie de présentation de vœux par l’ensemble du personnel au directeur général Théodore Nsangou a constitué un excellent prétexte pour marquer un temps d’arrêt afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de jeter les bases de l’année nouvelle.

 D’ores et déjà, Théodore Nsangou s’est félicité de la résilience dont la société a su faire preuve face à la crise financière qui a marqué l’année 2017. La structure a donc pu poursuivre avec la régulation du fleuve Sanaga à travers Lom Pangar et partant, a amenuisé les délestages avec l’apaisement des étiages. En 2018, EDC veut maintenir le cap.

« Nous devons accélérer la construction de l’usine de pied de Lom Pangar. Par ailleurs, la Banque africaine de développement (Bad), a accepté de financer la ligne haute tension Lom Pangar-Bertoua.

En même temps, nous allons procéder à l’achèvement local dudit projet », a-t-il annoncé. Autres chantiers en vue, la gestion des ressources en eau, le financement par la Banque mondiale du développement d’un nouveau site sur la Sanaga.

Outre les barrages de Songloulou et Lagdo, EDC est appelée à jouer sa partition au sein de la cellule technique de l’autoroute de l’électricité qui permettra l’exportation de l’énergie veres les pays voisins.

Ceci, en permettant aux Camerounais de bénéficier d’une énergie à moindre coût. Des défis énormes que le personnel doit pouvoir relever en faisant  preuve de motivation, compétence et loyauté.

Théodore Nsangou a instruit au personnel de mettre un accent sur l’amélioration de la productivité des unités, le renforcement des capacités à travers les plans de formation et le contrôle des présences. Objectif : faire d’EDC la meilleure entreprise d’électricité en Afrique subsaharienne.

L’installation des responsables récemment promus à de nouveaux postes a marqué le point d’orgue de la cérémonie.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter