Cameroon-Tribune

Responsive image

Financement des projets: le chef de l’Etat autorise des emprunts

Economie
Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM | 07-02-2018 15:49

Le 2 février dernier, le président de la République, Paul Biya, a pris des décrets habilitant le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) à signer quatre accords de prêts d’un montant total de 169,85 milliards de francs, avec trois partenaires au développement.

Des fonds qui vont aider à la réalisation de projets dans les secteurs mines, électricité et pétrole. Le premier décret d’habilitation porte sur le Projet de renforcement des capacités du secteur minier (PRECASEM).

Ici, le Minepat signera, en temps opportun un accord de prêt pour le financement additionnel dudit projet. Ce sera avec l’Association internationale de développement, une structure spécialisée de la Banque mondiale, pour un montant de 16,6 milliards de F.

Le PRECASEM est un projet financé par la Banque mondiale depuis juin 2012. Il a pour objectif d'améliorer l’efficacité et la transparence dans la gestion du secteur minier et les cadres du développement durable du secteur.

Dans la série de décrets signés par le président de la République ce 2 février, deux autres concernent le projet de renforcement et de stabilisation des réseaux de transport d’électricité de la ville de Douala. Un projet qui vise à améliorer l’offre en matière d’électricité de la capitale économique, aussi bien dans le centre urbain que dans les zones périphériques, notamment grâce à la construction de nouveaux postes et des extensions des autres postes de transformation dans la ville de Douala.

Pour ce faire, le chef de l’Etat a autorisé le Minepat à signer, avec la Société générale, une convention de crédit-acheteur d’un montant de 91,88 milliards de F et une convention de crédit financier de l’ordre de 16,77 milliards. Le crédit- acheteur étant une technique française de financement du commerce extérieur.

Elle consiste, pour une banque française, à consentir directement un crédit à un acheteur étranger ou à sa banque, avec une garantie permettant au fournisseur d’être réglé au comptant.

Le quatrième décret présidentiel habilite le Minepat à signer avec la Banque islamique de développement, un accord de prêt Mourabaha (prêt sans intérêt selon les normes de la finance islamique pour des opérations d’achat) de 44,6 milliards de F. Cet argent est destiné au financement des importations de pétrole brut par la Société nationale de raffinage (Sonara). Dans cette série de décrets, un autre vise les émissions de titres publics.

Le président de la République a donc donné le feu vert au ministre des Finances pour recourir à ces émissions, pour un montant maximum de 260 milliards de F. objectif, financer les projets inscrits dans la loi de finances 2018. Ces émissions seront programmées en temps opportuns, sous formes de bons ou d’obligations de Trésor.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

Responsive image

A Proximity Public Service

Politique
Joseph LE | 13-08-2018 12:30 0 0

Address by Joseph LE, MINFOPRA at the inaugural press briefing, Yaoundé, 8 August 2018.

“The Minister of Communication and dear colleague;
The Secreta...
Lire la suite

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter