Responsive image

Téléphonie mobile: de nouveaux patrons à Mtn et Orange Cameroun

Economie
Aïcha NSANGOU | 16-02-2018 08:34

 Saim Yaksan et Frédéric Debord ont respectivement pris la tête de ces structures au terme des conseils d’administration tenus récemment à Douala.

 

Ils sont exclusivement masculins désormais. Les exécutifs à la tête de Mtn Cameroon et d’Orange Cameroun ont  changé au terme des conseils d’administration de ces structures. Ainsi, à la tête de Mtn Cameroon, Saim Yaksan occupera les fonctions de directeur général par intérim. Celui qui va remplacer Philisiwe Sibiya - qui a démissionné pour des raisons personnelles et familiales - était jusqu’alors directeur de la transformation au sein du groupe Mtn. Saim Yaksan est titulaire d’un diplôme supérieur en management des affaires et du Diplom-Kaufmann obtenu à l’université de Cologne en Allemagne comme l’indique le communiqué de presse signé de Colin E. Mukete, président du conseil d’administration de Mtn Cameroon. Il est appelé à maintenir l’entreprise « sur la voie de la croissance et renforcer sa position de leader dans un marché de télécommunications de plus en plus compétitif».
L’un des objectifs assignés au nouveau directeur général d’Orange Cameroun, Frederic Debord, est de continuer à faire de l’opérateur «un acteur majeur du développement socio-économique du Cameroun». Désigné au terme du conseil d’administration du 14 février dernier, le successeur d’Elisabeth Medou Badang, qui occupe officiellement ses fonctions depuis hier, a le background pour y arriver. Lui qui a été dans les directions d’Orange en Afrique du Nord, en Europe de l’Est et aux Caraïbes.
Les nouveaux managers devront aussi et surtout travailler à offrir au public un service de qualité. Ceci en rapport avec les résultats de l’audit de la qualité de service des réseaux des opérateurs de communications électroniques récemment rendus publics. Audit qui avait indiqué « une dégradation continue de la qualité de service chez tous les opérateurs due au non-respect de leurs cahiers de charges et à la faiblesse technique du régulateur dans l’accompagnement de ces opérateurs».  Les nouveaux dirigeants n’ont plus que deux mois pour rectifier le tir. Car à en croire le Minpostel et l’Art, les sanctions vont tomber.
 

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter