« Les infrastructures sont conformes aux standards internationaux»

Economie
Aïcha NSANGOU | 05-03-2018 12:40

Daniel Lallemand, directeur général de Kribi Conteneurs Terminal.

Au moment où le premier navire commercial accoste au port de Kribi, on imagine que c’est le soulagement pour KCT?

Je tiens tout d’abord à rappeler que c’est en août 2015, au terme d’un processus d’appel d’offres international disputé par tous les grands du secteur, que le consortium composé de Bolloré Transport & Logistics, CMA CGM et CHEC a été déclaré adjudicataire de l’exploitation du Terminal à conteneurs du Port en eaux profondes de Kribi. C’est une grande responsabilité qui repose sur nous depuis lors, ce d’autant plus que le port en eaux profondes de Kribi, est l’un des gages de l’émergence de ce pays. Vous vous doutez bien que dans un tel contexte, on ne peut que se réjouir de vivre ces moments qui consacrent donc la mise en service du port.

Ce moment a été longuement préparé notamment par vos équipes qui ont d’ailleurs fait des simulations. Peut-on dire que vous êtes techniquement au point ?

Nous sommes effectivement au point. Il est important de rappeler que pour nous, ce n’est pas le baptême du feu. Des simulations et des essais ont été concluants avant cette date. Avec nos partenaires, nous avons suffisamment rodé la machine et à dire vrai, les performances enregistrées par nos équipes ne nous surprennent nullement. Le personnel recruté localement a été formé ces derniers mois. Les portiqueurs par exemple ont suivi une formation au Havre et au Congo pour parfaire leurs connaissances techniques.

Quelle est la spécificité des équipements dont dispose Kribi Containeurs Terminal ?

Aujourd’hui, Kribi Containeurs Terminal est doté d’un quai de 350 mètres et d’une profondeur de 16 mètres.  Le terminal de Kribi peut accueillir des navires d’une capacité de 8 000 EVP (unité de mesures regroupant à la fois les conteneurs de 20 pieds et de 40 PIED°. Les infrastructures et les équipements (portiques de quai et de parc) sont conformes aux meilleurs standards internationaux. Des équipements sont également présents sur le terminal qui dispose également de 18 hectares de surface de stockage. 380 millions d'euros d'investissements ( un peu plus de 249 milliards de F) sont par ailleurs prévus pour aboutir à une deuxième phase qui permettra d’optimiser la gestion opérationnelle et la productivité de Kribi Conteneurs Terminal. Ainsi, cette entité pourra à terme opérer des navires de 11 000 EVP et traiter 1,3 million de conteneurs, grâce à un quai de 715 mètres et un terre-plein de 32 hectares, pour une capacité d'accueil de près de trois millions de tonnes permettant d'exporter plus facilement les minerais exploités dans le pays.

Partagez cet article :

0 0 0 0
Loading...

Autres articles que vous aimerez lire...

0 commentaire(s)

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter