Violences faites aux femmes : le temps de la prévention

Le ministre Marie Thérèse Abena Ondoa a lancé la 17e édition de la campagne mondiale contre ce fléau hier à Yaoundé.

 


Un décor orangé pour prévenir les violences à l’égard des femmes et des filles. Mais surtout rappeler le cauchemar vécu au quotidien par ces victimes des cruautés inimaginables. Hier, à Yaoundé, à l’occasion du lancement de la 17e édition des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles, partenaires techniques et financiers du gouvernement, responsables de la société civile, associations et des victimes se sont réunis autour du ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille (Minproff).
Pour s’insurger contre ces actes condamnables qui doivent être dénoncés. A cet effet, quatre survivantes des violences conjugales sont montées au créneau pour raconter leur calvaire. Ze Phiress, Brenda, Yvonne et Mathilde, à travers des témoignages interpellateurs et poignants disent avoir subi des coups dans leurs ménages. Des violences qui auraient pu les envoyer droit au cimetière sous le regard insensible du voisinage et de la famille. « Ce qui était le plus douloureux, c’était l’indifférence de ma famille qui ne faisait rien pour mettre un terme à mon mal-être. J’ai dû me battre seule pour m’en sortir et aujourd’hui, je me sens plus forte et prête à embrasser la vie après être sortie de cet enfer », confie l’une des victimes, la voix enrouée et les yeux larmoyants.
Moment saisissant qui n’a pas laissé le ministre Marie Thérèse Abena Ondoa indifférente. Elle en a profité pour tendre la main aux victimes qui gardent encore le silence en les exhortant à dénoncer leurs bourreaux. Car, la violence à l’égard des femmes constitue une ignoble violation des droits humains, une crise de santé publique et un obstacle majeur au développement durable. Malheureusement, elle est persistante, très répandue et ne cesse de s’aggraver. Du harcèlement sexuel au féminicide (56 cas recensés depuis janvier 2023), en passant par les mauvais traitements, cette violence prend de nombreuses formes.
Le thème retenu pour cette édition : « Investir pour prévenir la violence à l’égard des femmes et des filles », est une occasion idoine pour mener des actions coordonnées en vue de r...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category