Garoua : la grande mosquée de Poumpoumre a rouvert

La cérémonie officielle a eu lieu vendredi dernier au cours d’une cérémonie très courue en présence du ministre de l’Administration territoriale, Atanga Nji Paul, représentant du président de la République.

Combien étaient-ils vendredi 1er mars dernier à prendre d’assaut l’esplanade de la grande Mosquée de Poumpoumré-Garoua, dans le chef-lieu de la région du Nord ? Difficile de faire une évaluation. Mais toujours est-il que les populations de la ville, et de nombreuses autres venues des quatre coins du Cameroun et de l’étranger ont investi ce vaste espace au point de mettre à rude épreuve, le protocole et le dispositif de sécurité déployés pour la circonstance. Aux côtés des fidèles musulmans, des représentants d’autres confessions religieuses ont pris part à la cérémonie. « C’est le signe d’une bonne cohésion des religions au Cameroun », comme l’a relevé le lamido de Garoua, et principal architecte de la rénovation de cet édifice, Ibrahim El Rachidini. Après quelques années de fermeture, parce qu’il présentait, de nombreux problèmes, l’édifice est à nouveau opérationnel, après des travaux qui ont duré 18 mois. En bonne place parmi les personnalités présentes, le ministre de l’Administration territoriale, Atanga Nji Paul, en sa qualité de représentant du président de la République. A ses côtés, une dizaine de ses collègues du gouvernement, le gouverneur de la région du Nord, Jean Abate Edi’i, de nombreux chefs traditionnels venus des autres régions du Cameroun et même de l’étranger.
En prenant la parole en premier, pour souhaiter la bienvenue aux nombreuses personnalités ayant fait le déplacement, le maire de la ville de Garoua, Goura Beladji est quelque peu revenu sur l’histoire de ce lieu de prière qui a été inauguré le 21 septembre 1981 par l’ancien président de la République, Ahmadou Ahidjo. Le bâtiment qui a subi une première réfection en 2007 a ensuite été l’objet d’actes de vandalisme, et les conséquences néfastes des intempéries. D’où l’initiative prise par le lamido El Rachidini de lui redonner une nouvelle vie avec l’appui des élites de la région et des Camerounais des autres régions et confessions religieuses autre que l’islam. Le premier magistrat de la ville a ensuite salué l’implication du président de la République qui a instruit le gouvernement d’apporter un appui nécessaire pour la réussite des travaux. « Le chef de l’Etat a toujours été à nos côtés. Nous serons toujours derrière lui », a indiqué Goura Beladji qui s’est ensuite adressé au représentant personnel ...

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category