Langue italienne: Opération séduction

L’italien en pleine séquence « promotion ». Depuis lundi dernier et ce jusqu’au 22 octobre prochain, la langue italienne se dévoile à Yaoundé et dans d’autres villes du pays. Le 16 octobre dernier, l’ambassade de la République d’Italie au Cameroun a lancé les activités avec la projection d’un film, à l’Institut français du Cameroun à Yaoundé. Le but est de mettre en avant la culture de l’Italie. La langue, c’est sa vitrine. Avec cette semaine, il est question de promouvoir la langue italienne au-delà du secteur des études, pour l’étendre à divers secteurs, comme le domaine professionnel. La langue est d’une importance capitale pour la coopération entre le Cameroun et l’Italie. Sur ce point, Danilo Giurdanella, chef de mission adjoint de l’ambassade de la République d’Italie au Cameroun, s’est exprimé, dans un entretien accordé à CT.

« La langue italienne, un instrument de coopération »???????

Danilo Giurdanella, chef de mission adjoint de l’ambassade de la République d’Italie au Cameroun.

Vous célébrez du 16 au 22 octobre, la semaine de la langue italienne au Cameroun. Quelle importance a cet événement pour la coopération entre le Cameroun et l’Italie ? La langue italienne est un instrument de la coopération culturelle, scientifique, universitaire, entre l’Italie et le Cameroun. 5000 à 6000 personnes étudient l’italien au Cameroun, principalement pour aller poursuivre leurs études en Italie. Nombre de Camerounais s’intéressent à l’Italie pour des domaines comme la mode, l’industrie, les technologies. On peut dire que cette coopération s’établit à deux niveaux. D’abord sur le plan humain, avec la mise en contact entre Camerounais et Italiens. Et ensuite, entre les gouvernements. Cette interaction entre les deux gouvernements est visible dans les relations universitaires. C’est l’un des points majeurs de cette coopération. Il y a beaucoup d’accords entre des universités italiennes comme celles de Sienne, de Milan, de Padoue, et les universités camerounaises. Il faut le noter, les Camerounais, c’est la nationalité la plus représentée parmi les étudiants d’Afrique subsaharienne en Italie. Depuis 2011, la langue italienne est enseignée dans les établissements du secondaire au Cameroun. Quels résultats avezvous notés à ce jour ? Nous avons travaillé avec le ministère des Enseignements secondaires qui nous a énormément aidés dans cette démarche. Insérer des cours d’italien au programme du secondaire camerounais était une nécessité pour une bonne base d’apprentissage. Et effectivement, grâce à cette opération, la qualité des apprenants de l’italien s’est nettement améliorée. Et c’est une excellente chose pour tous ces Camerounais qui veulent aller étudier ou travailler en Italie. Nous comptons 3 800 étudiants dans les lycées et les instituts. Il y a aussi des cours d’italien dans les universités de Dschang, Maroua, l’université catholique, et nous voulons parfaire la collaboration dans ce sens avec les universités de Yaoundé et Douala. Nous voulons que la langue italienne reste l’une des plus parlées au monde. La semaine de la langue sera suivie en novembre de la semaine de la cuisine. Pourquoi avoir choisi ces deux domaines pour la promotion de la culture italienne au Cameroun ? C’est une politique générale de notre gouvernement. La semaine de la langue italienne existe depuis 2011. C’est une initiative de l’académie de la Crusca, qui régit les règles de la langue italienne, et du ministère italien des Affaires étrangères. Chaque édition porte un thème. L’année dernière c’était la mode, cette année, c’est le cinéma. Grâce à des films historiques, nous allons étudier la place de la langue italienne dans la cinématographie. Le cinéma intéresse beaucoup les Camerounais. Sur la base de ces deux semaines : de la langue et de la cuisine, nous voulons montrer la maîtrise italienne.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie