Les balades de Louis Essem

C’est une balade musicale à la George Brassens ou plus proche de nous, à la Donny Elwood qu’offre l’artiste musicien Louis Essem dans son nouvel album  intitulé « Entre Rives ». Un cocktail de sonorités distillées à la guitare avec quelques zestes de balafon, le tout sur 11 titres. Des rythmes langoureux qu’on peut écouter à la nuit tombante question de se requinquer après une journée de travail intense. Avec « Entre Rives », l’artiste se balade entre divers thèmes tels que l’amour, le travail entre autres.
Sa première balade musicale dans ce nouvel opus commence par une matinée au village. A travers le premier titre : « C’est matin au village ». Une chanson qui retrace le train-train quotidien des populations rurales où pendant que les femmes puisent de l’eau, les hommes se consacrent quant à eux à la récolte du cacao. Une vie que le chanteur ne souhaiterait changer pour rien au monde, nostalgie oblige. Dans « Le mange-mille », la troisième plage, Louis Essem retrace le vécu sur nos routes avec les adeptes de la corruption qui font fi de certaines infractions routières ou du défaut de certaines pièces de véhicules oubliés contre un billet enfoui dans une poche. Une façon bien subtile de décrier ce phénomène. Comment rester insensible à « La plage de Yupé », ce jardin de rêves exotiques où sur cette plage au bord de l’Océan atlantique se côtoient le beau et le chaud. Dans « Entre Rives », l’artiste musicien s’est voulu prolifique. A la batterie et aux percussions tout comme à la prise de son, Brice Sodini étale son savoir-faire. Produit par ELM, ce nouveau bébé de Louis Essem est d’une douceur qui caresse les oreilles.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie