Rentrée culturelle et artistique: Ngaoundéré parée

 Le chef-lieu de la région de l’Adamaoua accueille l’évènement qui sera lancé ce jour par le ministre des Arts et de la Culture.

Mardi 23 janvier. Il est midi à la place des fêtes de Ngaoundéré, le soleil est au zénith. La chaleur est étouffante. Malgré cette canicule, des techniciens mobilisés par le ministère des Arts et de la Culture sont à pied d’œuvre pour l’installation du car-podium convoyé sur le site pour les besoins de la Rentrée culturelle et artistique (RECAN).

Patrice Kinguè,  responsable des installations techniques du car-podium et de ses accessoires se présente à C.T pour un bref échange. D’après ce responsable, pour ce qui est du volet technique, tout est fin prêt pour le lancement de la troisième édition de la rentrée culturelle et artistique nationale (RECAN) qui a lieu à Ngaoundéré dès ce jour et ce jusqu’au au 28 janvier prochain sous la présidence effective du ministre des Arts et de la Culture, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi.

« Nous avons déjà monté tous les ponts de lumière. De toute façon, je pense que  tout sera prêt afin que la cérémonie puisse commencer demain (Ndrl : aujourd’hui) », rassure Patrice Kinguè.

Au cours de cette cérémonie de lancement du RECAN 2018, le public de Ngaoundéré et de ses environs aura droit chaque soir, trois jours durant, à un show culturel animé par des artistes de renom tels que Prince Ndédi Eyango, San Fan Thomas, Dynastie le Tigre, Amina Poulloh et bien d’autres à la place des fêtes de la ville.

Mais il sera aussi question pendant ces trois jours, d’une conférence-débats qui se tiendra à l’université de Ngaoundéré. Des projections cinématographiques se feront au lycée classique et moderne de Ngaoundéré tous les jours. Un vernissage de l’exposition est prévu dans le jardin de l’Hôtel de ville.

L’art culinaire et  la gastronomie seront aussi valorisés pendant cette cérémonie. Les amoureux de la lecture pourront étancher leur soif de connaissances dans le bibliobus (une bibliothèque mobile du Minac) qui va se déployer dans les établissements secondaires de la ville et à l’université de Ngaoundéré pendant les trois jours qui vont meubler cette cérémonie de lancement de l’année culturelle 2018.

Il est aussi prévu une visite du musée communautaire de Ngan-ha dans le département de la Vina. Une course hippique, précédée d’une fantasia, aura lieu à la place des fêtes pour le grand bonheur des amateurs des courses de chevaux.

Des danses patrimoniales et un défilé de mode viendront enfin mettre en commun la diversité culturelle du Cameroun. Trois jours durant, le cœur de l’actualité culturelle et artistique du pays va battre à Ngaoundéré.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie