SDF: vers une réélection de Nintcheu

Mais dans les coulisses, on s’active. Les trois candidats qui se sont retirés ont protesté contre l’admission de M. Nintcheu à travers une lettre.

L’élection des responsables régionaux du Social Democratic Front (SDF) s’est déroulée hier à la mairie de Douala III. A 15 h 30, alors que l’on attendait depuis 10 h la fin des derniers préparatifs électoraux, l’organe de supervision de l’élection a constaté que trois des candidats (Elimbi Lobe, John Ndangle Kumase et Célestin Djamen) à la présidence se sont désistés en raison de la qualification du candidat Jean Michel Nintcheu, comme concurrent à ce scrutin. « Cela ouvre la voie à une résolution qui élira Nintcheu », a indiqué à CT Denis Nkemlemo, l’un des superviseurs du vote. Les trois autres candidats ont protesté contre l’admission de M. Nintcheu à travers une lettre commune qu’ils ont adressée au sénateur Jean Tsomelou, président de la commission spéciale de réorganisation du SDF dans le Littoral. Ils y ont notamment observé que le président sortant a selon une décision de la direction du SDF « mis en péril et menacé l’intégrité du parti », ce qui a, entraîné la mise à l’écart du bureau en exercice. Par conséquent, déclarent-ils, M. Nintcheu ne peut être candidat, ni électeur… Attendu depuis quatre années, le renouvellement de la direction régionale du SDF met fin au processus qui a permis à ce parti classé second dans la région, de choisir des dirigeants pour la trentaine de circonscriptions électorales qu’il compte dans le Littoral.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category