Humour: Bissog assène un coup de froid

 L’humoriste de son prénom Martial, a récemment présenté son spectacle « One Man Froid » à Yaoundé.

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

Entre anecdotes, autodérision et surtout analyse de l’actualité sociale et politique de son pays avec froideur, les spectateurs de Martial Bissog en ont eu pour tous les goûts. Eclats de rire au rendez-vous, pour accompagner le spectacle « One Man Froid » de l’humoriste, joué le 31 mars dernier à l’Institut français du Cameroun à Yaoundé (IFC).

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Jeux de mots, langage familier, parfois soutenu avec une masse de figures de style à l’appui… Martial Bissog a traversé tous les sentiers pour que chacun se retrouve dans son registre.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

Ce One Man show, finalement One Man…froid selon son auteur, se veut une lecture justement froide de l’actualité politique et de la vie quotidienne du pays, entre lutte contre la corruption et faits divers. Celui qui se baptise comique-journaliste-politicien tire une balle sur le quotidien plus que mouvement ces derniers temps au Cameroun.

Read also : Jeux olympiques Tokyo 2020 : le Cameroun prend ses marques à Hita

Une franchise très peu dissimulée par les textes souvent provocateurs, mais toujours dans le ton du rire, même quand il faut parler de l’opération Epervier, de corruption, d’adultère, de couguars ou de gigolos. La femme en bonne place est utilisée comme un projecteur sur les affres de la société, qu’elle cache tant bien que mal derrière son « make-up ».

Read also : Tirage au sort de la CAN 2021 : inspection au Palais des Congrès

Sur la scène de l’IFC, Martial Bissog avec son concept « Qu’est-ce qui n’a pas marché ? », a égayé une salle comble. Tout seul, il a chauffé la salle pendant deux heures, faisant la joie de son public qui en redemande d’ailleurs. Celui qui dit se produire régulièrement à travers l’Europe, ne se contentera pas d’une unique représentation sur la scène de Yaoundé. Il prévoit également de partager ses idées et observations comiques avec le public de Douala d’ici peu.

Read also : Rdpc : 23 militants graciés et réhabilités

Car pour lui, « quand le travail artistique est bien fait, il rayonne au-delà des frontières étatiques ». Il ne tardera pas à dévoiler son tout premier spectacle au reste du pays.

Read also : Cameroun-Angola : le duel final

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category