Lutte contre le diabète en milieu scolaire: la prévention est lancée

 Une convention signée le 08 mai dernier à Yaoundé entre le ministre des Enseignements secondaires  et l’Ong Recherche santé et développement.

Selon les chercheurs de l’Ong Recherche santé et développement (RSD), 6 à 8% d’adultes au Cameroun sont atteints de diabète et les trois quarts l’ignorent. Un adulte sur trois souffre d’hypertension artérielle, tandis que 40% des femmes âgées de plus de 40 ans en milieu urbain sont en situation de surpoids ou d’obésité. Les mêmes sources indiquent qu’il est possible de réduire de 60%, le risque de ces maladies.

Si leur prévention est difficile pour les adultes, elle est possible en milieu jeune. C’est ce qui justifie la signature le 08 mai dernier au Lycée bilingue d’application de Yaoundé (LBA), d’une convention de partenariat entre le ministère des Enseignements secondaires et l’Ong Recherche santé et développement (RSD).

« Il est capital de mener ces actions de prévention dès le plus jeune âge au moment où on est encore en train de constituer ses habitudes », a expliqué le Pr Eugène Sobgnwi, professeur d’endocrinologie à l’université de Yaoundé 1.

Le projet va permettre de développer, en partenariat avec les techniciens du ministère des Enseignements secondaires, un programme d'éducation nutritionnelle basé sur la connaissance des aliments locaux et importés, connaissance générée par les chercheurs de nos universités.

Les composantes de ce programme seront mises à contribution pour développer des outils pédagogiques permettant d’éduquer les enfants.

L’initiative de RSD a été bien accueillie par le Minesec. « L’introduction de ce projet par le corps médical dans l’enseignement secondaire camerounais est très significative Il arrive au moment où notre département ministériel vient d’introduire un nouveau concept sur l’hygiène en milieu scolaire sous toutes ses formes, y compris le volet santé, afin que nos enfants étudient dans un environnement propre et sain », a expliqué Nalova Lyonga.

Ce projet  constitue un début de réponse aux problèmes d’hygiène alimentaire observés dans les cantines des établissements scolaires. Il sera mis en œuvre dans l’ensemble des établissements d’enseignement secondaires de la région du Centre et est financé par la World Diabetes Foundation (WDF) pour une durée de trois ans, avec possibilité d’extension aux autres régions.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie