Coopération médicale: la Turquie s’ouvre à l’Afrique

Des médecins du continent viennent de participer aux premières journées de coopération médicale turco-africaine à Istanbul et à Kayseri.

Une initiative privée. Mais elle traduit la vision de la République turque de multiplier les axes de coopération avec les pays africains. Il est question pour les Turcs de présenter à leurs partenaires, l’expertise multiforme dont ils disposent. Et les secteurs médical et universitaire sont ceux dans lesquels la Turquie est prête à cheminer avec des pays africains.

C’est la trame des premières journées de coopération médicale turco-africaines qui se sont déroulées de 24 au 29 avril derniers en Turquie à l’initiative du Groupe Acibadem, plateforme multidisciplinaire qui a fait des questions de santé, sa véritable raison d’être.

Les premières journées médicales ont porté principalement sur la prise en charge du cancer, un domaine dans lequel le savoir-faire turc est reconnu mondialement.

Pendant cinq jours, des échanges d’expériences ont eu lieu entre un groupe de médecins venus du Cameroun, du Mali, du Niger et de la Côte d’ivoire. Des pays avec lesquels, les bases d’une coopération dans le secteur avec la Turquie ont déjà été jetées.

En effet, l’expertise médicale turque fait partie des éléments du marketing mis en avant lors des différentes et fréquentes visites en Afrique, du président turc Recep Tayip Erdogan.

Les rencontres médicales organisées par le Groupe Acibadem s’inscrivent donc dans cette logique. Elles traduisent sur le plan pratique, la stratégie de développement d’un tourisme médical en Turquie, en droite ligne de la politique actuelle menée par le gouvernement turc de s’ouvrir un peu plus au monde. 

Les médecins africains qui ont séjourné en Turquie pendant quelques jours ont échangé avec leurs homologues turcs sur les pratiques en cours dans leurs environnements respectifs pour la prise en charge de certaines maladies.

Ces échanges ont eu lieu en trois temps : à  l’hôpital Acibadem Altunizade d’Istanbul, puis au sein de l’Université Acibadem d’Istanbul et enfin à l’hôpital Acibadem de la ville de Kayseri.

A chacune de ces étapes, la partie turque a présenté à ses hôtes d’une part, ses installations ultramodernes et des professionnels disponibles, d’autre part, un modèle d’organisation et de prise en charge des malades particulièrement méticuleux.

Dans les faits, la coopération médicale est déjà une réalité. Ainsi à Kayseri, une rencontre a été organisée entre des malades issus de plusieurs pays africains et les médecins visiteurs.

Ils ont fait le témoignage de leur expérience turque et de la qualité de la prise en charge qui leur a été offerte. Les différents professionnels africains n’ont pas manqué d’exprimer leur admiration et émis le vœu que les Turcs puissent à l’avenir faire bénéficier de leur savoir-faire à leurs partenaires africains.

Au-delà du plateau technique ultramoderne des hôpitaux turcs, les médecins africains dont plusieurs sont impliqués dans la formation dans leurs pays respectifs ont insisté pour des échanges plus poussés.

En effet, si les professionnels africains sont bien formés, il leur est impératif de continuer de se mettre à niveau eut égard à l’évolution de la recherche et des innovations technologiques notamment dans le domaine de la médecine.

Le groupe Acibadem, qui dispose d’une université dédiée aux études médicales s’est dit disposé à coopérer avec l’Afrique dans ce sens.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie