Madagascar: controverses électorales à répétition

 La crise qui secoue le pays, depuis un mois environ, est amplifiée par la perspective de la présidentielle de novembre 2018.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

L’opposition accuse le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, d’avoir initié des lois susceptibles de lui garantir la victoire au prochain scrutin. Cautionner une telle thèse serait faire croire que le chef de l’Etat dispose d’une majorité politique susceptible de lui assurer des votes à l’Assemblée nationale.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category