« L’autorité encadre, le maire travaille »

Georges Elanga Obam, Ministre de la Décentralisation et du Développement local.

Monsieur le ministre, en matinée vous avez tenu une réunion à huis-clos avec les préfets ; peut-on avoir la quintessence des sujets sur lesquels ont porté les échanges ?

Avec le gouverneur et les six préfets de l’Extrême-Nord, nous nous sommes entretenus sur le sens qu’il faut donner à l’accélération et à l’approfondissement de la décentralisation. Nous nous sommes intéressés aux questions liées aux collectivités territoriales décentralisées dans la perspective qu’elles exercent leurs activités sous le contrôle bienveillant des autorités pour que soit réellement prôné le développement local. Pour ce qui concerne la tutelle, nous avons évoqué cette question pour qu’il soit bien entendu que les autorités administratives continuent d’exercer la tutelle sur les collectivités territoriales décentralisées. Cela, en rendant compte au ministre en charge de ces collectivités, le ministre de la Décentralisation et du Développement local. Nous nous sommes fixé un certain nombre d’objectifs en termes de réflexions à mener et des propositions à faire dans la perspective de construction de nos communes.

Que retenir de la réunion avec les chefs des collectivités territoriales décentralisées ?

Dans l’après-midi, nous avons eu un échange avec les 47 maires de l’Extrême-Nord à l’effet de recueillir leurs préoccupations, d’échanger avec eux et d’envisager quelles seraient les bonnes solutions pour que eux aussi soient vecteurs du développement local. Il va sans dire que la question de la tutelle est revenue. Les bonnes questions ont été posées relativement à la manière dont il faut financer ces collectivités, sur la manière dont la commande publique peut être gérée, les questions liées à la mise à disposition des ressources humaines de qualité et des conseils ont été prodigués.

Avez-vous des solutions concrètes pour ces diverses sollicitations ?

La réflexion a été engagée pour voir quelles sont les solutions durables qu’il faut apporter. Mais ce que je relève, c’est que l’Extrême-Nord est une région qui vit sereinement la décentralisation. Tous les acteurs impliqués dans ce jeu font leur travail. L’autorité encadre et le maire travaille.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie