Cameroun-Bad: plus de 885 milliards de F déjà mobilisés

 Une revue à mi-parcours de la période 2015-2020 et de la performance portefeuille pays 2018 se déroule depuis hier à Yaoundé.

Une mission de la Banque africaine de développement (Bad) séjourne au Cameroun depuis hier. Il est question de procéder à la revue à mi-parcours du Document stratégie pays 2015-2020 du Cameroun combinée à une revue de la performance du portefeuille pays 2018.

La cérémonie officielle de lancement des travaux de cette revue présidée par Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), en présence d’autres membres du gouvernement, s’est déroulée hier à Yaoundé.

Du bilan de la coopération, l’on apprendra de Solomane Kone, représentant résident du bureau national de la Bad au Cameroun, que depuis 1972, le montant cumulé des investissements au Cameroun est estimé à plus de 1900 milliards de F. En ce moment, le portefeuille actif compte 22 projets pour plus de 885 milliards de F.

Le Document stratégie en cours porte sur deux piliers. Il est question de renforcer les infrastructures pour une croissance inclusive et durable mais aussi de renforcer la gouvernance sectorielle pour l’efficacité et la pérennité des investissements. Dans ce sens, deux accords de prêt viennent d’être signés entre le Minepat et la Bad lors des réunions annuelles de la Bad.

Il est question de construire un pont de 620 mètres reliant la ville de Yagoua au Cameroun à celle de Bongor au Tchad et d’aménager des voies de raccordement à l’ouvrage et de la réhabilitation de certaines infrastrcutures socio-économiques.

Au cours de cet atelier qui s’achève le 6 juin prochain, il sera aussi question, selon Alamine Ousane Mey, de voir avec ce partenaire stratégique si la politique commune définie dans le Document de stratégie pays est toujours en phase avec les objectifs fixés au départ. 

L’évaluation du portefeuille 2018 va également porter sur le secteur des infrastructures. « Nous voulons avoir en relation avec le programme économique et financier du Cameroun, la priorisation nécessaire sur certains projets importants et la mise en œuvre de certains projets retenus par la Bad en matière d’appui budgétaire », a poursuivi le ministre.

Le but étant de déboucher sur la réalisation d’une banque de données des projets qui pourront faire l’objet d’une priorisation dans le cadre des dépenses budgétaires à moyen terme.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie