Agence française de développement: le directeur prend le pouls

 Benoît Lebeurre a été présenté vendredi dernier au terme de trois jours de prise de contact avec des autorités à Yaoundé.

 

A ce jour, le Cameroun est le 3e pays bénéficiaire des interventions de l’AFD à travers le monde. Benoit Lebeurre, directeur entrant de l’Agence française de développement a pour principale mission de le hisser au premier rang. C’est en tout cas ce que lui a prescrit Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) au cours de la réception organisée en son honneur vendredi dernier à Yaoundé. Cérémonie à laquelle était présents de nombreux membres du gouvernement, mais aussi des chefs de missions diplomatiques et autres autorités.
En effet, celui qui occupera jusqu’en août prochain les fonctions de directeur de l’AFD au Togo devra aller au-delà des résultats de son prédécesseur. «A mon arrivée, il s’agissait de signer le 3e C2D au Cameroun. Ça a été fait en juin 2016 pour 611 millions d’euros et au moment où je pars, près de 58% de ce C2D signé est d’ores et déjà engagé. Nous sommes en train de signer des conventions de financements. Nous avons par ailleurs signé d’autres accords et je dois dire que le portefeuille reste dynamique, avec des résultats concrets sur le terrain », a résumé Christian Yoka, le directeur sortant, qui dépose ses valises en Nairobi au Kenya comme directeur régional pour l’Afrique de l’Est de l’Agence, à la suite des récentes restructurations. C’est au total près de 1 milliard 700 millions d’Euro soit plus de mille milliards de F d’investissements au Cameroun pour des actions dans les domaines de l’agriculture, la santé, l’éducation mais aussi au secteur privé avec l’appui app...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category