On…sans fiches !

Et c’est donc reparti ! La planète foot vibre au rythme de la plus grande compétition mondiale. Des jours bénis pour nos chaînes de télévision, locales ou internationales, qui ont ressorti l’artillerie lourde. Plateaux spéciaux, brochette de consultants, logiciels hightechs, envoyés spéciaux à la pelle, tout pour faire vivre l’évènement sur tous les angles possibles.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Et le grand classique, les débriefs d’avant-match, mi-temps et après matchs, était présent sur de nombreuses chaînes pour le match d’ouverture. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les « experts » en plateau n’ont pas été gâtés dans leur analyse par l’affiche proposée. Russie – Arabie Saoudite, où comment faire semblant en analysant leurs performances, de connaître des joueurs qui n’évoluent pour la plupart dans aucun des grands championnats, et dont les noms pour beaucoup étaient découverts pour la première fois.

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Du coup, à l’instar de Canal 2, certains ont dû se résoudre à bémoliser leur belle assurance verbale par la consultation furtive mais incessante de petites fiches aide-mémoire.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

D’autres, voulant se passer du petit bout de papier (expert oblige), nous ont offert de belles cagades lexicales, à l’image du double buteur russe Cheryshev qui est devenu Berchiche (latéral espagnol du PSG) dans la bouche d’un consultant de CNews, de joueur saoudien qui était un coup Alzahoui, un coup Alfaoui, ou encore de ceux qui allaient simplement à la facilité en soulignant la dextérité du « numéro 13 », le match moyen du « numéro 8 » ou la solidité du latéral gauche russe (le téléspectateur ira lui-même chercher les noms).

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

Fort heureusement, la galactique affiche Espagne – Portugal a permis à nos consultants experts de se refaire une santé en récitant leurs gammes sur fond de Clasico Real-Barça, avec « le madrilène Ramos qui a bien verrouillé son coéquipier en club Ronaldo qu’il connaît bien », ou encore le « fluide Barça connexion entre Busquet et Iniesta », etc.

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

La phase de poules du Mondial russe réserve encore quelques affiches entre équipes aux joueurs pas connus. Espérons que nos analystes pour l’occasion retiendront mieux leurs biscuits.

Read also : Council Police: Decentralisation Minister Puts Order

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category