Ramadan 2018: une grande prière pour la stabilité

L’imam Antar Ben Muhammad a exhorté les fidèles musulmans à  la préservation de la paix, vendredi dernier au Complexe islamique de Tsinga.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Ils tiennent tous qui une petite natte ou un petit tapis à bout de bras, pour le confort pendant la prière. Le pas pressé, des fidèles dans de belles gandouras brodées pour les uns et simples pour les autres ou en djellabas à prédominance blanche se sont rendus massivement au Complexe islamique de Tsinga à Yaoundé. C’était vendredi dernier, lors de la grande prière de la fête de fin de Ramadan.

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Tous ont rendu gloire à Allah, clément et miséricordieux. Sur la tête de la majorité des croyants, une chéchia bien ajustée avec des sandales aux divers motifs. A l’entrée de ce grand lieu de prière, des dattes sont offertes en attendant l’arrivée de l’Imam Antar Ben Muhammad. A l’intérieur comme à l’extérieur, chacun psalmodie quelques versets coraniques en silence.

Read also : Elite One: Retrouvailles Canon -Tonnerre

En signe de fraternité, tout un espace a été aménagé pour les invités spéciaux au premier rang desquels le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea et le préfet du Mfoundi, Jean Claude Tsila. Dans l’espace réservé aux femmes, des croyantes rehaussent de leur présence ce grand rendez-vous de louanges abondantes à Allah.

Read also : Formations dispensées à l’étranger; 17 faux diplômes, 23 rejets

«Nous sommes venues dire merci à Allah qui nous a comblées de ses grâces tout au long de ce mois de prières, de jeûne, de partage. Ça n’a pas été facile de se lever de bonne heure pour apprêter le repas. Nous y sommes parvenues et nous lui sommes reconnaissantes », confie Habiba A., une pratiquante.

Read also : Campagne cacaoculture 2020-2022: 4 millions de plants disponibles

Dans son sermon, l’Imam Antar Ben Muhammad a rappelé que l’Islam est une religion de miséricorde, d’amour et de noble caractère et non pas une religion de terrorisme comme le prétendent certains détracteurs.

Read also : Council Police: Decentralisation Minister Puts Order

« Face aux actes criminels qui se réclament malheureusement de cette religion, l’Islam s’inscrit en faux et désavoue tous ces agissements. Chers croyants dans ce pays béni, préservez ce bien précieux qu’Allah vous a accordé. Inscrivez-vous en faux vis-à-vis de tous ceux qui veulent déstabiliser ce pays », a prescrit le serviteur d’Allah.

Read also : Vaccin contre le Covid-19: Les éclairages du gouvernement

Aux croyants, il a été demandé de ne jamais se lasser de dire la vérité et de faire du bien. « Participez au bon épanouissement des populations de votre ville, de votre patrie et en tout lieu en fonction de vos capacités afin d’accéder au paradis, jardin de délices éternels », a ajouté l’Imam.

Read also : Lionnes indomptables: Les leçons d’une élimination

Le bon épanouissement des femmes n’a pas été en reste. Une invitation de l’Imam aux  hommes à s’acquitter de leurs devoirs vis-à-vis de leurs compagnes a été lancée.

Read also : Chemin de fer: Il est urgent de sécuriser

« Sachez qu’elles ont été créées des côtes tordues de sorte que si vous voulez les redresser avec force, vous allez les briser. Veillez sur l’éducation de vos enfants afin qu’ils aient une très bonne conduite », a conclu le berger d’Allah, Antar Ben Muhammad. Un sermon de jour de fête de Ramadan qui place chaque croyant face à ses responsabilités.

Read also : Délinquance en milieu scolaire: Des solutions en débat

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category