Devoir de réserve administrative: le Sud en guerre contre les agents véreux

Telle est l’une des résolutions fortes de la première réunion du Comité de coordination administrative et sécuritaire, tenue à Ambam, les 12 et 13 juin derniers.

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

 

Read also : Renouvellement des organes de base du RDPC : ça démarre le 7 août

Œuvrer à ce que les informations confidentielles de l’Etat ne fassent plus l’objet d’une divulgation dans les réseaux sociaux, comme c’est le cas ces derniers temps. Voilà l’une des recommandations fortes issues des travaux du Comité de coordination administrative et opérationnelle de maintien de l’ordre (CCA-CCO), tenus à Ambam et Kyé Ossi, dans la Vallée-du-Ntem, les 12 et 13 juin 2018. Au cours desdits travaux, le gouverneur, Félix Nguélé Nguélé a prescrit aux responsables régionaux des administrations déconcentrées, de veiller au strict respect de l’obligation de discrétion professionnelle incombant aux agents publics. Il a exhorté à la dénonciation et la sanction de tous les agents publics reconnus coupables de violation de l’obligation de discrétion professionnelle. Mais, également, comme mesure préventive, de n’affecter au niveau des services du courrier, que des personnes se justifiants d’une probité indiscutable.

Read also : Vaccin Johnson & Johnson : plus de 300 000 doses réceptionnées

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category