Crise politique au Togo: la CEDEAO relance le dialogue

Les présidents Nana Akufo-Addo du Ghana et Alpha Condé de Guinée ont invité hier à Lomé pouvoir et opposition à faire chacun des concessions.

Désignés par la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) comme facilitateurs dans la crise politique qui secoue le Togo depuis le 19 août 2017, les chefs d’Etat du Ghana Nana Akufo-Addo et Alpha Condéet de Guinée ont rencontré en matinée les différents protagonistes au cours de la cérémonie inaugurale tenue à l’auditorium de l’Hôtel 2 février de Lomé.

Par la suite, les rencontres bilatérales ont permis aux deux émissaires de la CEDEAO d’échanger avec chaque camp. Au cours de ces échanges, les hôtes du Togo se sont appuyés sur le projet de feuille de route à eux proposé par la mission conduite en début juin par Jean-Claude Brou, président de la Commission de la CEDEAO.

Assorti de quelques recommandations de sortie de crise, le document sera soumis aux chefs d’Etat présents à Lomé le 31 juillet prochain au sommet conjoint CEDEAO-CEEAC.

Face à la presse, M. Brou a fait savoir que «les facilitateurs soutiendront les acteurs politiques togolais dans la réalisation des réformes constitutionnelles, dans le respect des délais légaux des réformes de la démocratie et des principes de l’Etat de droit».

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie