Eliminatoires CAN Total 2019: débuts mitigés pour Seedorf

Les Lions ont péniblement arraché un match nul samedi dernier à Mitsamiouli face aux Comores (1-1).

Clarence Seedorf et son staff auraient certainement rêvé de mieux pour leur baptême du feu avec les Lions indomptables. D’ailleurs, la victoire semblait presque une formalité avant le match Comores- Cameroun de samedi dernier, tant l’écart entre les deux nations est grand. Mais leurs hôtes leur ont rappelé qu’un match n’est jamais gagné d’avance.

Les Camerounais peuvent même s’estimer heureux d’avoir arraché le match nul (1-1) au terme d’une rencontre qu’ils auraient pu perdre au stade Saïd Mohamed Cheick à Mitsamiouli, à une quarantaine de kilomètres de la capitale Moroni.

Le stade, dont la pelouse a été jugée impraticable par certains, a une capacité de 2000 sièges mais si on en croit divers médias, ce sont près de 4000 personnes qui ont pris d’assaut l’enceinte pour voir jouer leur équipe face aux champions d’Afrique.

Mais des champions 2017, il n’y en avait plus beaucoup sur le terrain avec les changements du nouveau staff. Clarence Seedorf a en effet proposé un onze inédit avec notamment André Onana dans les buts dans un 4-2-4 peu utilisé chez les Lions depuis un moment. Mais ce sont les Comoriens qui vont très rapidement prendre le jeu à leur compte.

L’équipe d’Amir Abdou arrive à poser le ballon et à construire son jeu. Elle n’a rien à perdre et a décidé de jouer crânement ses chances face au Cameroun. Du côté des Lions, beaucoup de déchets et de fautes sont observés.

Dans une défense totalement dépassée et maltraitée notamment par Selemani, les locaux vont ouvrir le score sans grande surprise à la 15e min par Ben Mohammed. André Onana se troue sur ce tir mais sa défense, apathique et déconcentrée, ne l’a vraiment pas aidé.

Sur les côtés, Faï Collins et Gaëtan Bong ont clairement souffert. De même que la paire Yaya Banana- Michael Ngadeu, le capitaine du jour, dans l’axe central. Le Cameroun va longtemps courir après le score, face à une équipe des Comores en place.

L’entrée d’Oyongo Bitolo à la place de Bong va faire un peu de bien aux Lions. C’est d’ailleurs lui qui est à l’origine du centre transformé par Stéphane Bahoken à la 80e min. Ce dernier offre alors le point du match nul au Cameroun. L’essentiel est sauf. Les Lions indomptables s’évitent une défaite dont on se serait bien passée.

Toutefois, ce n’est que le premier match de Clarence Seedorf sur le banc. On ose croire qu’il a observé, évalué la valeur de chacun de ses joueurs dans la perspective de la prochaine sortie de l’équipe. Il est vrai qu’il a du composer avec la blessure un peu avant le match de Vincent Aboubakar et n’a pas non plus compté sur Paul-George Ntep et Jérôme Onguené dont la situation administrative n’est toujours pas réglée par la FIFA.

Mais certains éléments sont clairement en dessous des attentes, et ça ne date pas de samedi dernier. Même si le sélectionneur s’est déclaré satisfait du comportement de son groupe. Les Lions restent en tout cas premiers de la poule B avec 4 points devant le Maroc et le Malawi après cette 2e journée des éliminatoires de la CAN Total 2019.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie