Dans les bacs: Bachou Silla entonne l’hymne de l’unité nationale

Après « Nzii », titre qui lui a permis de se faire un nom, la chanteuse camerounaise revient sur la scène musicale avec un nouvel album.

« Koh Nlara ». C’est le titre phare du nouvel album de la musicienne camerounaise Barbara Mabvouri Biwoule, connue sous le nom d’artiste Bachou Silla, sorti en avril dernier. « Koh Nlara » en langue nationale Ngoumba qui signifie « soyons unis », est un appel à l’unité nationale. Un titre qui colle au contexte actuel de notre pays, secoué par la crise dite anglophone. « Curieusement, ce n’est pas aujourd’hui que j’ai écrit cette chanson.

J’avais été inspirée par le manque de solidarité, les divisions dans les familles, l’égocentrisme, observé dans mon entourage. A côté de cette triste réalité, j’ai observé beaucoup de points positifs qu’il convient de préserver. Face aux crises sécuritaires que traverse notre pays, je me suis décidée à publier cette chanson », explique Bachou Silla. Les autres titres abordent les thématiques liées à l’amour et la protection de l’environnement. Cet opus musical compte six titres dont quatre nouveau et deux, issus de l’ancien album.

Les « ballades Bantou », genre musical langoureux constitué d’un mélange de tradition et de modernisme rythmique, constituent l’essentiel des titres de l’album. L’artiste a  fait usage du blues mixé aux balafons. L’essentiel des titres est ainsi constitué des musiques d’écoute, donnant de la valeur ajoutée à la dimension internationale de l’artiste. On y trouve également du Rn’B avec le titre « Tu le sais ».

Pour réaliser cet album, Bachou Silla a bénéficié de l’expertise des artistes instrumentistes tels que Francis Mbe qui au niveau du piano, Cyrille Nkono à la guitare bass, Michel Mbarga à la guitare solo, Alain Oyono à la percussion entre autres. L’album a été enregistré aux studios Black feeling records et Mont Nlonako

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category