Office du baccalauréat du Cameroun: Du changement dans le management

L’institution réorganisée est désormais sous l’autorité d’un Conseil d’administration et d’une direction générale à la faveur du décret du président de la République signé le 18 octobre dernier.

Le vent de changement qui souffle depuis quelque temps sur certaines administrations publiques n’a pas épargné l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC). Cette institution connaît une importante mutation à la suite du décret du président de la République rendu public le 18 octobre dernier.

Le nouvel organigramme en vigueur se veut plus réduit pour plus d’efficacité tant au niveau des dispositions générales, de l’organisation et du fonctionnement, que des dispositions financières, entre autres. Le premier constat qui se dégage de cet important texte du chef de l’Etat est l’avènement d’un Conseil d’administration et d’une direction générale qui présideront désormais aux destinées de l’OBC, en lieu et place du conseil de direction et du directeur.

Créé le 28  septembre 1993, l’OBC est désormais un établissement public à caractère administratif. Dans ce cadre, l’office s’oriente clairement vers la modernisation et l’amélioration de sa mission. Cela se traduit entre autres par la réduction du nombre de membres du Conseil d’administration. Ainsi, dans la nouvelle structuration, ils ont été réduits à sept, contre 20 dans les anciennes dispositions. Les représentants de l’enseignement privé, du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam), ainsi que des parents d’élèves quittent la scène au profit d’un représentant du personnel de l’OBC élu par ses pairs. Et ce, aux côtés des représentants de la présidence de la République, des Services du Premier ministre, des ministères en charge des Enseignements secondaires, de l’Enseignement supérieur et des Finances.

Autre point saillant de ce changement, la mission souveraine de l’Office est d’organiser essentiellement sur le territoire national, les examens du second cycle présentés en langue française et conduisant à l’obtention des  baccalauréats de l’enseignement secondaire général et technique, des brevets de technicien, professionnel et d’études professionnelles.. La nouvelle organisation instaure trois types de comptabilité à savoir : la comptabilité budgétaire des recettes, une générale et l’autre analytique.

Toutes les recettes et dépenses de l’Office sont inscrites dans le budget adopté par le Conseil d’administration. Autre grande innovation, l’instauration des marchés publics. Dans ce volet, seul le directeur général est l’autorité contractante de tous les marchés. La gestion du patrimoine de l’OBC relève également de l’autorité du DG sous le contrôle du Conseil d’administration.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category