Dédicace: l’Africain et le développement

L’ouvrage du Dr Erik Essousse a été dédicacé mercredi 14 novembre 2018 à Yaoundé.

C'est sous le titre «Valeurs fondamentales parfaites et développement de l’Afrique : De la renaissance aux lumières africaines » que vient  le Dr Erik Essousse vient de commettre un ouvrage aux éditions L’Harmattan.  Au cours de la cérémonie de dédicace qu a drainé un grand monde mercredi 14 novembre 2018, notamment des membres du gouvernement, de grands noms de la littérature et de la philosophie camerounaise, la présentation de l’auteur a été faite par le Pr. Daniel Abwa.


Read also : Musique : Singuila à cœur ouvert

Celui-ci a mis en exergue sa dimension chrétienne, qui aura fortement influencé le contenu de l’œuvre.  La limpidité et la clarté de la langue, la densité du contenu, la volonté de transcendance de l’auteur sont entre autres éléments qui ressortent de la postface du Pr. Jacques Fame Ndongo.


Read also : Biblio : à la croisée des chemins

Les notes de lecture sociopolitiste et socio-anthropologique faites respectivement par le Pr. Mathias Eric Owona Nguini et le Pr. Pascal Charlemagne Messanga Nyamding ont permis à l’assistance de mieux cerner les contours hautement philosophiques de cet ouvrage de 464 pages.


Read also : Cameroun-Corée du Sud : 60 ans de relations culturelles

Au fil des lignes, l’auteur démontre que le développement de l’Afrique passe par une révolution spirituelle et culturelle, elle-même fondée sur les valeurs fondamentales parfaites. Le déclic part d’un questionnement fondamental de l’auteur qui, dès son arrivée en Europe et au regard du développement avancé des pays occidentaux s’est posé la question de savoir : « Pourquoi nous (Africains) ne sommes pas comme les autres. » 


Read also : Wonder Woman 1984 : promesse non tenue

Ce sont des recherches historiques qui ont abouti à la publication de cet ouvrage qui a suscité un débat intéressant entre les panélistes et les invités. Notamment au sujet des valeurs et idéologies chrétiennes et spirituelles et sur l’influence jugée négative par certains, de l’histoire africaine dans le développement du continent.


Read also : Musée national : la nouvelle dynamique

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category