Cinéma brésilien: Soleil de Rio sur Yaoundé

Du 5 au 11 février prochain, le 7e art de ce pays sud-américain sera la vedette d’une semaine de projections.

Une quatrième édition pleine de promesses. Le Brésil, pays du football et de la samba, s’invite à Yaoundé, pour mettre en lumière un tout autre secteur, celui du cinéma. Du 5 au 11 février 2019, les cinéphiles camerounais vont à la rencontre du 7e art brésilien. Les nouvelles et les anciennes perles du grand écran brésilien seront les ambassadeurs d’une semaine de découvertes, de voyages et d’explorations.

Cet événement rentre dans le cadre d’un programme de promotion du cinéma brésilien et d’éducation à l’image. Sa démarche est tout aussi innovante. C’est en plein air, en salle et en milieu scolaire que se feront les projections.

L’objectif de ce programme emmené par l’ambassade du Brésil au Cameroun et proposé en partenariat avec l’association Cinéma numérique ambulant (CNA), antenne du Cameroun, est de contribuer à un échange culturel. Le cinéma se présente ici comme un parfait pont de transmission pour l’axe Yaoundé-Brasilia. La périodicité choisie par les acteurs de cette semaine de projections ne relève pas du hasard.

Elle tombe en pleine célébration de la Fête nationale de la jeunesse, de quoi attirer un public jeune et intéressé à l’idée de se divertir grâce au 7e art. Un accent particulier est donc mis sur les élèves et les principaux intervenants culturels. Des débats et autres animations menés par le CNA viendront en conclusion, pour enrichir les connaissances des participants, et les rendre incollables sur le cinéma made in Brazil.

Les établissements scolaires figurent en bonne place parmi les lieux choisis pour ce rendez-vous désormais annuel. Yaoundé et Obala sont les deux villes retenues pour cette expérience de sept jours. Innovation là aussi, car c’est bien la première fois en quatre éditions que la semaine du cinéma brésilien traverse les frontières de la capitale. Le 5 février à la résidence de l’ambassadeur du Brésil, les invités pourront découvrir le film d’ouverture.

Selon Stéphanie Dongmo, présidente du CNA Cameroun, « les films sont mis à disposition par l’ambassade du Brésil. Un accent devra être mis sur les films jeunesse et les films faciles d’accès pour le plus grand nombre. A côté des films brésiliens, le CNA va fournir des courts-métrages camerounais pour les premières parties de soirée. »

La participation du CNA à cette quatrième édition vise la proximité, avec des présentations de films dans les quartiers, et une campagne de maison en maison afin de rappeler à tous les dates et heures de projections.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category