Jeux universitaires 2019: l’Injs sacrée de nouveau

La 22e édition s’est achevée samedi dernier à Dschang, avec le succès de l’Institut national de la jeunesse et des sports.

L’image est belle. Le portier Allen Chia Awah de l’université de Bamenda (Uba) vient de stopper le tir d’un joueur de l’Institut universitaire du Golfe de Guinée (Iug). Il se saisit ensuite du ballon et, d’un coup du pied gauche, le propulse au fond des filets d’Alex Ngounou, le portier de l’Iug. La liesse est totale. Le stade de Dschang est envahi par une horde de supporters qui crient, scandent le nom de leur équipe.

Les cop’s de Bamenda viennent ainsi de remporter la prestigieuse finale de football messieurs (5-4 après tirs au but) devant un parterre de personnalités dont le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Jacques Fame Ndongo. La suite de cette cérémonie de clôture des Jeux universitaires Dschang 2019, c’est la remise des distinctions. L’Injs, pour la 11e fois en 22 éditions, remporte le trophée général (la quatrième année consécutive) avec 29 médailles, dont 19 en or.

L’Injs doit grandement remercier ses athlètes Belta Chomoh Ntemgwa en dames et Donald Nyamdjua Ndim en messieurs. Ils ont chacun glané quatre médailles d’or en athlétisme. Ce qui leur a valu d’être respectivement sacrés reine et roi des Jeux en sports olympiques. L’Injs est suivi par l’université de Douala (12 médailles en or, 15 en argent et 12 en bronze) et de l’université de Yaoundé I (10 médailles en or, sept en argent et 22 en bronze). En sports paralympiques, l’Institut universitaire Siantou se classe premier avec cinq médailles en or et trois en argent.

Il est suivi par l’université de Douala qui totalise quatre médailles en or et sept en bronze. L’université de Dschang qui a réussi l’exploit de ne glaner aucune médaille en or en sports olympiques arrive en troisième position avec deux médailles d’or et quatre en argent. Dans la catégorie des fans club, l’Injs est vainqueur dans le carnaval et l’université de Bua triomphe dans l’animation générale. L’université de Douala est l’institution la plus fairplay et l’université de Yaoundé I celle la plus civique. Côté innovation et créativité, dans le cadre du Génie et talents de l’étudiant camerounais (Gtec), les prix spéciaux du président de la République (un million F), du PM (600 000 F) et du Minesup (500 000) ont été remis respectivement aux universités de Bamenda, Yaoundé I et Maroua. L’autre succès de ces jeux réside dans son caractère innovant.

L’université de Dschang, institution uni versitaire la plus représentée dans le pays (elle est présente dans huit régions), a répartis les disciplines sur trois sites (Dschang, Foumban et Bandjoun). Une initiative qui a permis aux populations de vibrer avec les athlètes. Le Pr Jacques Fame Ndongo, en clôturant les Jeux samedi à Dschang, a rendu hommage aux 19 délégations participantes qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cette belle fête.

Le Minesup félicite aussi les Cop’s qui ont célébré l’amitié, le fair-play, la performance, l’équité et l’éthique sportive. « Vous avez démontré que vous êtes une jeunesse responsable qui se prépare résolument et irrémédiablement à assumer ses lourdes responsabilités nationales dans le futur avec ferveur, perspicacité et pugnacité», a-t-il déclaré.

S’appuyant sur une sagesse africaine qui dit que  « toutes les fleurs de l’avenir sont les semences d’aujourd’hui », le Pr Jacques Fame Ndongo a rappelé aux étudiants qu’ils sont les fleurs de l’avenir. Le drapeau et la flamme olympique des Jeux ont été remis au Pr Florence Uphie Chinje Melo, recteur de l’université de Ngaoundéré, désignée hôte de la 23eédition en 2020 avec l’espoir d’un succès encore plus éclatant.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category