Après l''incendie à la Sonara: le gouvernement rassure

Une délégation interministérielle s'est rendue sur le site hier à l'effet de mieux apprécier le sinistre et de réconforter le personnel.

L'optimisme. C'est bien le sentiment qui anime les responsables et même les employés de la Société nationale de Raffinage (Sonara) après l'incendie survenu vendredi dernier. Cet optimisme est renforcé par la mission interministérielle qui est descendue sur le terrain hier sur instructions du président de la Républiqlue.

Pas moins de quatre ministres (Eau et Énergie, Commerce, Environnement et Industrie et Mines) et le secrétaire d'État à la Défense chargé de la gendarmerie pour délivrer le message du gouvernement. Il était question de constater l'ampleur des dégâts, mais surtout de rassurer les populations sur les dispositions prises pour éviter une pénurie de produits pétroliers.

Les membres du gouvernement ont commencé par se rendre sur le site du sinistre où quatre unités sur 13 ont brûlé. On peut également voir les trois unités qui ont été partiel lement touchées. Des morceaux de ferraille jonchent le chemin que va emprunter la délégation. L'odeur des hydrocarbures qui s'échappe, tout comme la couleur noirâtre du sol en disent long sur ce qui s'est passé ici. Mais le gouvernement est confiant et rassurant. Ceci a été rappelé aux uns et aux autres au cours des principales séances de travail qui auront meublé cette visite.

« La chaîne de raffinage est en arrêt, mais la Sonara ne fermera pas pour autant ses portes. Les importations se poursuivent, le laboratoire d'analyses continue de fonctionner », indique le ministre Gaston Eloundou Essomba, chef de délégation. Tout en le félicitant, le ministre a invité le personnel à rester concentré sur les activités à mener, notamment celles du laboratoire qui vient de faire peau neuve.

Un personnel qui a aussi été fortement félicité par le directeur général au cours de son adresse. Leur mobilisation immédiate au moment des faits aura été salutaire pour limiter les dégâts. Au cours de son séjour à Limbe, le Minee s'est aussi entretenu avec les forces vives et les populations locales. Il leur dira au cours de la rencontre que ce fleuron de l'industrie nationale implanté sur leur terre vivra après cet incendie. Parlant de l'approvisionnement, Gas ton Eloundou Essomba a tenu à préciser que le gouvernement avait déjà pris toutes les mesures nécessaires pour garantir l'approvisionnement continu du marché en produits pétroliers.

Dans la même veine, il indique qu'un audit sera fait pour avoir les causes exhaustives et « proposer une option assortie des coûts de réhabilitation ». Le renforcement des mesures de sécurité sur le plan technique a aussi été prescrit par le chef de la délégation interministérielle.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category