Gouvernement du 4 janvier 2019:Gouvernement du 4 janvier 2019

Une messe d'action de grâce et de gratitude au chef de l’Etat, S.E Paul Biya, organisée samedi dernier à Atok pour le maintien de Joseph LE et implorer la protection de Dieu sur le Cameroun.

Les Maka Bebend disent « Akiba » (merci en langue locale), au chef de l’Etat, S.E Paul Biya, pour le maintien de leur fils, Joseph LE, comme ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (MINFOPRA) dans le gouvernement réaménagé du 4 janvier 2019. Ils lui réaffirment également leur indéfectible attachement. Et pour manifester cette gratitude, Mouda Bebend, la branche féminine de l'association Nkoul Bebend, comité de développement du canton Maka Bebend dans le Haut-Nyong, région de l'Est, a organisé une messe d'action de grâce le samedi 15 juin dernier à la paroisse de la Miséricorde divine d’Atok. Moment de joie, car il s'agit du premier fils du canton à assumer la lourde et prestigieuse fonction de ministre de la République. Un rendez-vous auquel ont répondu les membres de l'association, élites et chefs traditionnels du canton Maka Bebend, voire de la région de l'Est. Aux côtés de Joseph LE se trouvaient notamment Armand Ndjodom, secrétaire d’État auprès du ministre des Travaux publics (MINTP) en charge des routes et de nombreux hauts fonctionnaires.

Au cours de cette prière oecuménique, les officiants, entre autres, le père François Filipiec, curé de la paroisse d’Atok et les pasteurs du consistoire Jérusalem, ont insisté sur le fait de s'inspirer de la parole de Dieu pour promouvoir les valeurs de paix, de justice, de fraternité, de réconciliation et de développement. «Nous rendons grâce à Dieu, car Il a renouvelé en notre fils, notre père, notre époux... sa confiance. Nous avons également organisé cette célébration pour unir nos voix vers Dieu afin que la paix et la stabilité reviennent au Cameroun. Nous en avons besoin, car rien ne dépasse la paix », déclare Françoise Oloum, présidente du bureau exécutif de Mouda Bebend. «Il est bon de dire merci. Lorsque le chef a posé un acte, il faut lui faire savoir que cet acte est apprécié à sa juste valeur », ajoute le MINFOPRA. Par ailleurs, S.M Effoudou III, chef du canton Maka Bebend, a remis à Joseph LE, un chasse-mouches, symbolisant la solidarité des peuples. «Il s'agit pour nous tous d'un véritable défi qu'il faut relever maintenant : le défi du développement de notre pays, le défi de la paix, de la solidarité et du vivre-ensemble. C’est pour cela qu’en troisième lieu, elles ont choisi de placer cette célébration sous ce signe là. Implorer le Seigneur pour que la paix et le vivre-ensemble soient préservés dans notre pays », conclut le MINFOPRA.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category