Formation en soins oculaires : une convention pour un encadrement de qualité

L’Hôpital ophtalmologique Magrabi Ico et l’Ecole des infirmiers spécialisés de Yaoundé, ont signé un protocole de partenariat y relatif, mercredi dernier à Oback.

Le Magrabi Ico Cameroon Eye Institute (Micei) et l’Ecole des infirmiers spécialisés de Yaoundé, ont signé une convention partenariale mercredi dernier à Oback, (localité du département de la Lékié). Avec ce protocole, les deux parties s’engagent à travailler main dans la main. D’une part, pour offrir un cadre de formation optimale en soins oculaires aux apprenants. D’autre part, pour renforcer les capacités des personnels des deux partenaires. Cela se fera à travers des échanges d’expérience et des formations. 
Pour la directrice de l’Ecole des infirmiers spécialisés de Yaoundé, Jeanne D’arc Mpila, « au vu des difficultés que nous rencontrions jusque-là pour trouver des stages à nos étudiants, cette convention vient à point nommé. Car elle permettra de résoudre ce problème. Surtout pour nos apprenants des filières ophtalmologie, optique et réfraction. D’où ma satisfaction. » Parce que conscient de ce qu’aucun spécialiste ne peut se suffire à lui tout seul, le Pr. Daniel Etya’ale, directeur général de cette formation hospitalière, pense que grâce à cette plateforme de collaboration, « celui-ci n’aura plus à effectuer des tâches réservées à l’infirmier spécialisé. Cet hôpital s’est inscrit dans la perspective de devenir un catalyseur, un moteur sous-régional de la santé oculaire, aussi bien en termes de contenu que de qualité. » 
Ainsi donc, cette convention cadre avec les objectifs de Micei. Lesquels consistent à : former les leaders africains en matière de santé oculaire, prodiguer des soins oculaires de qualité internationale au Cameroun aux patients et asseoir tout ceci sur une base communautaire, a confié le Dr Henry Nkumbe, directeur médical de Magrabi Ico Cameroon Eye Institute. Tous ces objectifs s’alignent au Plan de développement des ressources humaines de santé oculaire du système de santé 2016-2020, ainsi qu’au Plan stratégique de la santé oculaire 2015-2019. Deux stratégies implémentées par le ministère de la Santé publique. 
Ouvert en mars 2017, le Micei reçoit environ 400 malades par jour. Ils ont consulté dans les 17 postes ultras équipés, répartis dans les différentes sous-spécialités des maladies de l’œil qu’abrite cette formation sanitaire. D’après le directeur général de l’hôpital, une quarantaine de patients y sont opérés chaque jour. Ce qui correspond fort à propos à son slogan : « Offrir à tous des soins oculaires complets et de qualité à des coûts abordables »
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category