Région du Sud : le Mindef prescrit la vigilance

Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense a clôturé mercredi dernier par Ebolowa, la visite de travail de deux jours qu’il a effectuée dans la région du Sud. Sur très hautes instructions du président de la République, chef des forces armées, Joseph Beti Assomo s’est rendu dans le département de la Vallée du Ntem où il a présidé une série de réunions de sécurité à Ambam et à Kye-Ossi et visité le poste avancé d’Ebengon II implanté à environ 500 m de la frontière avec la Guinée Equatoriale. Partout où il est passé, il a prescrit une vigilance accrue aux différents responsables des forces de défense et recommandé une bonne collaboration avec les autorités militaires de l’autre côté de la frontière. Cette descente sur le terrain a permis au Mindef d’échanger avec les militaires de la 132e compagnie d’infanterie motorisée (Cim) dont le poste de commandement est basé à Kye-Ossi et qui sont chargés de la surveillance et de la protection de cette partie de la frontière avec le Gabon et la Guinée équatoriale. Pour coller à une certaine tradition instruite depuis cinq ans par le chef de l’Etat, le Mindef, accompagné d’une dizaine d’officiers généraux, a suivi le message du chef de l’Etat à la Nation et passé le réveillon de la Saint-Sylvestre avec la troupe au poste de commandement de la 132e Cim.

Après avoir présidé la cérémonie de remise des épaulettes aux personnels officiers et non officiers des forces de défense promus aux grades supérieurs à la place des fêtes de Kye-Ossi, Joseph Beti Assomo a sacrifié au même rituel à la place des fêtes de Nko’ovos à Ebolowa. Ici, ce sont sept officiers, dont deux colonels et vingt-deux personnels non officiers qui ont reçu de nouveaux galons correspondant à leurs nouveaux grades. Cette cérémonie marquait ainsi la fin de la visite de travail du Mindef de deux jours dans la région du Sud

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category